De l’antisémitisme des années 30 à l’islamophobie d’aujourd’hui.

Dans le cadre du #GMD2020 (Génocide Mémorial Day), Bruxelles Panthères a le plaisir d’inviter Simon Assoun, membre de l’Union Juive Française pour la Paix.
L’Union juive française pour la paix se revendique de l’antisionisme et de l’antiracisme. Un discours atypique au sein des organisations communautaires juives qui peine à se faire entendre dans le contexte d’amalgame entre antisionisme et antisémitisme.

Samedi 18 Janvier 2020 de 18:30 à 22:00

@Belgium Kitchen Bike

40 rue Ulens, 1080 Molenbeek-Saint-Jean

Lire la suiteDe l’antisémitisme des années 30 à l’islamophobie d’aujourd’hui.

Stop à la criminalisation des migrants en passage

SOIRÉE-DÉBAT

DÉNONÇONS LA CRIMINALISATION DES MIGRANTS EN PASSAGE
22 janvier 2020 à 19 heures
La Maison qui chante, rue du Viaduc 22 à 1050 Bruxelles (Ixelles)

Beaucoup d’entre nous ont entendu parler de Carola Rackete en Méditerranée, Cédric Hérou en France, Lisa Bozia en Suisse, Zakia et Walid en Belgique. Le délit de solidarité (ou criminalisation de la solidarité) s’est glissé haut dans l’agenda médiatique et politique ces dernières années.Mais saviez-vous que des dizaines d’autres poursuites et arrestations y compris des détentions de personnes migrantes pour des motifs similaires continuent inlassablement en Europe, et en particulier en Belgique?

Lire la suiteStop à la criminalisation des migrants en passage

Fermez Guantanamo / Sluit Guantanamo / Close Guantanamo

FR/NL
Le 11 janvier 2020 marquera le 18ième anniversaire de l’ouverture de Guantanamo en 2002, dans le cadre de la Guerre contre le Terrorisme. Manifestons devant l’Ambassade américaine à Bruxelles, joignons-nous à toutes les personnes et organisations à Washington, Londres… qui manifestent ce jour là pour la fermeture de Guantanamo, la fin de toute forme de torture et de détention illimitée. Nous nous opposons à l’extradition de Julian Assange, au procès inique de Nizar Trabelsi, extradé illégalement par la Belgique aux Etats-Unis, nous demandons la libération de Chelsea Manning et de tous les prisonniers politiques aux Etats-Unis.

Op 11 januari 2020 bestaat Guantanamo 18 jaar. Het kamp werd op 11 januari 2002 geopend in het kader van de Oorlog tegen het Terrorisme van Bush. Betoog mee voor de Amerikaanse ambassade in Brussel, l In solidariteit met betogers in Washington, Londen… voor de sluiting van Guanatnamo en het stoppen van elke vorm van foltering en oneindige detentie. Wij verzetten ons tegen de uitlevering van Julian Assange aan de VS, tegen het oneerlijk proces van Nizar Trabelsi, we vragen de vrijlating van Chelsea Manning en van alle politieke gevangenen in de VS

Lire la suiteFermez Guantanamo / Sluit Guantanamo / Close Guantanamo

Islam et politique : la grande discorde

QG Décolonial de Paroles d’Honneur, en direct de La Colonie le 14 décembre 2019.

Premier plateau (du début de la vidéo à 1h14) « De l’antisémitisme à l’islamophobie, l’affaire du voile est-elle une affaire Dreyfus contemporaine ? L’islamophobie est-elle un racisme de gauche ? »

Avec Hatem Bazian (professeur à l’Université de Berkeley et co-fondateur du Zaytuna College), Michèle Sibony (Union Juive Française pour la Paix UJFP), Maboula Soumahoro (maitresse de conférence en anglais à l’Université de Tours, présidente de l’association Black History Month), Ugo Palheta (sociologue, directeur de publication de la revue Contretemps – Revue de critique communiste, membre du NPA – Nouveau Parti Anticapitaliste), Mehdi Meftah (militant antiraciste décolonial membre du Parti des Indigènes de la République).

Second plateau (de 1h15 à 2h07) : « Que faut-il penser des listes dites « communautaires » ? Quel bilan tirer de la grande manifestation du 10 Novembre ? »

Avec Mariem Sabil (docteure en droit et responsable du service juridique du CCIF – Collectif Contre l’Islamophobie en France), Olivier Le Cour Grandmaison (politologue, maître de conférence à l’Université d’Evry-Val d’Essonne), Denis Sieffert (journaliste, ancien directeur de publication de l’hebdomadaire Politis.fr), Julien Salingue (politologue, enseignant à l’Université Paris 8, membre d’ Acrimed – Action-Critique-Médias et militant au sein du NPA).

Troisième plateau (de 2h16 à la fin de la vidéo) : « Le consensus antiterroriste est-il un moyen d’anesthésier les forces dites « progressistes » et de mater la contestation sociale ? »

Avec Raphaël Kempf (avocat au barreau de Paris), Ibrahim Bechrouri (doctorant à l’Université Paris 8 et enseignant à la City University de New York), Hamza Esmili (doctorant en sociologie au Centre Maurice Halbwachs) et Julien Salingue.

Animé par Wissam Xelka !

Lire la suiteIslam et politique : la grande discorde

Face à la barbarie qui vient, l’utopie décoloniale

Il s’agit pour le Tiers-Monde de recommencer une histoire de l’Homme.

Frantz Fanon.

Il y a des périodes au cours desquelles l’histoire semble s’accélérer et tout nous porte à croire que nous sommes dans l’une d’entre elles. Il y a à peine plus d’un an sortait le livre d’Ugo Palheta, La possibilité du fascisme[1], alertant sur le fait que le fascisme, loin d’être un danger qui aurait été écarté de manière définitive, restait au contraire une possibilité susceptible de resurgir sous une autre forme. Aujourd’hui, la question n’est plus de savoir si une fascisation des démocraties électorales européennes et occidentales est une éventualité, mais de trouver le moyen d’enrayer ce glissement vers la barbarie.

Ce moyen, c’est la voie décoloniale.

Lire la suiteFace à la barbarie qui vient, l’utopie décoloniale

Commémoration des anciens combattants de la Force Publique du Congo.

2019 marque les 70 ans du début de la deuxième guerre mondiale mais également les 100 ans du Traité de Versailles.
Bakushinta et ses différents partenaires vous convient le lundi 11 novembre à la Cérémonie d’hommage aux anciens combattants de la Force Publique du Congo qui se tiendra de 14h à 16h sur le Square Riga

Adresse
Croisement Avenue Huart Hamoir et Eugène Demolder.
Tram 55, arrêt Helmet ; tram 93, arrêt Gare de Schaerbeek

Contact
bakushinta@gmail.com

Lire la suiteCommémoration des anciens combattants de la Force Publique du Congo.

La dignité ou la mort : Un livre qui dessine les limites de la notion de dignité

Norman Ajari, auteur de « La Dignité ou la Mort – Éthique et politique de la race », est l’invité de Paris direct. Docteur en philosophie, il enseigne à l’université Toulouse Jean-Jaurès et aux États-Unis. Pourquoi s’est-il intéressé à la notion de dignité ? Existe-t-il un racisme d’État en France ? Qu’est-ce que le blackface ? Explications.

Lire la suiteLa dignité ou la mort : Un livre qui dessine les limites de la notion de dignité

Racisme et culture : les caricatures antisémites du carnaval d’Alost

Un éventuel retrait de l’accréditation UNESCO du carnaval d’Alost sera examiné par le Comité du patrimoine immatériel qui se réunit du 3 au 14 décembre en Colombie. Il reviendra aux 24 membres du Comité intergouvernemental, organe souverain en la matière, d’examiner le cas du carnaval d’Alost dans le contexte du suivi des éléments inscrits, ce qui inclut la possibilité de retirer des éléments des listes de la Convention. Dans sa réponse à la lettre rédigée par les Bruxelles Panthères, le sous-directeur général pour la culture de l’UNESCO, Ernesto Ottone R., rappelle que tant le Carnaval d’Alost que la Ducasse de Ath doivent se conformer aux principes fondamentaux de la Convention de 2003 et en particulier à son article 2, selon lequel « seul sera pris en considération le patrimoine culturel immatériel conforme aux instruments internationaux existants relatifs aux droits de l’homme, ainsi qu’à l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus ». C’est d’ailleurs au nom de cette exigence qu’en mars 2019 les États membres réunis lors du Bureau du Comité du patrimoine immatériel ont condamné « toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie et de xénophobie » et ont inscrit l’examen du « carnaval d’Alost » à l’ordre du jour provisoire de la quatorzième session du Comité du patrimoine immatériel. Donc ce que dit le sous-directeur général pour la culture, au nom de la Directrice-générale de l’UNESCO, c’est qu’en mars 2019 se sont les signalements des caricatures antisémites du carnaval d’Alost qui ont contraint les Etats membres à affirmer une condamnation forte de toutes les formes de racisme. Difficile de dire plus clairement que la Belgique est clairement dans le viseur de l’UNESCO. C’est ce qui explique que le bourgmestre d’Alost ainsi que l’ambassadeur belge auprès de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture ont été convoqué pour s’expliquer.

Lire la suiteRacisme et culture : les caricatures antisémites du carnaval d’Alost

Stengers feat. Ajari : essentiallisme, intersectionnalité, féminisme décolonial, ect.

Fragments 1. Stengers : “La force transformatrice du féminisme. Entretien avec Isabelle Stengers” “La possibilité que l’on m’accuse d’essentialisme ne m’impressionne pas le moins du monde (…) mais la manière dont trop de féministes en ont fait un instrument de disqualification contre d’autres femmes en lutte est une catastrophe.” “Il ne sert à rien de … Lire la suite Stengers feat. Ajari : essentiallisme, intersectionnalité, féminisme décolonial, ect.

Il n’est plus seulement question de résistance, il est question d’offensive !

Intervention de Nacira Guénif au Rassemblement fraternel contre l’islamophobie du samedi 19 octobre 2019, place de la République, Paris.

Bonjour,

Je vais essayer de parler fort pour faire entendre toutes les voix qui nous animent aujourd’hui. Je m’appelle Nacira Guénif, je suis la fille d’une femme qui a porté, à la fin de sa vie, un voile, et qui un jour a été insultée dans la rue de la ville où nous habitions. C’est aussi sa voix aujourd’hui que je veux porter, même si je ne suis pas voilée. Du fond de sa dignité, elle n’a pas compris ce qui lui arrivait, mais elle a reconnu le visage du colonisateur, qui l’avait fait mettre sous le Code de l’indigénat, et qui avait cherché à l’humilier toute sa vie. C’est donc aussi au nom de ma mère, qui a été comme cette femme, comme Fatima, comme tant d’autres, humiliée, menacée dans son intégrité, tout au long de sa vie, parce qu’elle était née indigène, en Algérie, parce qu’elle vivait en France chez l’ancien colonisateur, et parce qu’elle était fière de porter les signes de la religion qui l’avait portée tout au long de sa vie…

Lire la suiteIl n’est plus seulement question de résistance, il est question d’offensive !