Vérité et Justice Pour Sabrina & Ouassim

Vérité et Justice Pour Sabrina & Ouassim

Place Poelaert, 1000 Bruxelles, Belgique

Le 26 janvier 2022 à 9h00 l’affaire de la mort de Sabrina et Ouassim passe devant la Cour d’appel.
Soyons-présents Place Poelaert pour soutenir les familles et exiger justice !

Lire la suite

Islamophobie et Palestine : usages du label “terrorisme” pour faire taire les militant.e.s palestinien.ne.s en Occident

Intervention faite par Hatem Bazian, Palestinien, professeur à l’université de Berkeley,  le 10 décembre 2021 à St Denis, à l’occasion de la conférence « Guerre permanente ou paix révolutionnaire » 

Deux angles morts majeurs, qui existent dans la recherche actuelle sur l’islamophobie, continuent d’obscurcir et de limiter la portée de son analyse critique.

Lire la suite

Victoire pour « Bruxelles Panthères » : Nordine Saïdi, son fondateur, acquitté dans l’affaire de la ducasse des Culants

(pour la version en anglais et espagnol voir plus bas)
Le tribunal correctionnel de Tournai a prononcé ce 06 janvier 2022 l’acquittement de Nordine Saidi et de Bruxelles Panthères poursuivis pour s’être opposés au folklore raciste de ce qui se faisait appeler jusqu’en 2018  » La grande sortie des Nègres  » (sic).
Nordine Saidi et Bruxelles Panthères étaient poursuivis d’une part pour « menaces » et d’autre part pour  » harcèlement  » le tout en  » contexte terroriste « .
Nordine Saidi était défendu par Me Selma Benkhelifa et Me Nicolas Cohen.
Il a aussi été soutenu par une forte mobilisation, portée aussi bien à l’échelle locale, nationale qu’internationale, par des activistes, des citoyens, des artistes, des chercheurs etc.
Le tribunal correctionnel de Tournai a acquitté Nordine Saidi de toutes les charges qui pesaient contre lui. Le tribunal a insisté sur la légitimité du mobile et des moyens utilisés, considérés comme non menaçant pour toute personne raisonnable.

Lire la suite

Solidaire d’un passé déterminé

Si à un moment la question s’est posée pour moi d’être effectivement solidaire d’un passé déterminé, c’est dans la mesure où je me suis engagé envers moi-même et envers mon prochain à combattre de toute mon existence, de toute ma force pour que plus jamais il n’y ait, sur la terre, de peuple asservi (…) En tant qu’homme, je m’engage à affronter le risque de l’anéantissement pour que deux ou trois vérités jettent sur le monde leur essentielle clarté (…)

Extrait de Peau noire, masques blancs (1952)

Lire la suite

Retour sur l’assassinat de Mohamed Amine Berkane

Texte de Anas Amara et Nordine Saïdi publié dans le cadre du groupe de travail mandaté par les Bruxelles Panthères autour des violences policières.(* )

« Et un arabe dans un commissariat, il tient pas plus d’une heure. » 

Ce lundi 13 décembre, nous apprenions avec un dégoût abreuvé d’un sentiment d’indignation 

l’assassinat tragique de notre cher frère Mohamed Amine Berkane. En effet, le 12 décembre 2021, Mohamed Amine Berkane, un jeune homme de 26 ans et de nationalité algérienne, sans-papiers arrivé en Belgique depuis quelques semaines, est arrêté à 22h35 au niveau de l’arrêt de bus 61 direction gare du Nord à la place Rogier pour le vol présumé d’un téléphone portable qui aurait eu lieu dans un bar sur le Boulevard Adolphe Max. Il était en compagnie de son ami, Hicham, lui aussi embarqué pour les mêmes faits présumés. Mohamed Amine Berkane et son ami furent transférés et séparés au commissariat de la rue Royale à 23h40, et Mohamed Amine Berkane a été retrouvé mort le lendemain après-midi. Le corps de notre frère a été rapatrié ce samedi à Alger. Le consul d’Algérie nous a déclaré qu’une contre-autopsie sera menée en Algérie avant que le corps ne soit définitivement rendu à sa famille à Tipaza, ville côtière proche d’Alger.(1)

Lire la suite

Poème : Le plus bel amour

Le plus bel amour
Comme l’herbe qui pousse entre les jointures des rochers,
On s’est rencontré un jour tels deux étrangers…
Le ciel printanier composait l’étoile après l’étoile.
Et moi, je composais une strophe d’amour
Pour tes yeux … Et je l’ai chantée !
Tes yeux, savent- ils que j’ai longuement attendu
Comme l’été qui a attendu un oiseau
Et que j’ai dormi comme l’émigrant
Ayant un œil fermé tandis que l’autre demeure éveillé
À pleurer sa sœur … ?
Amoureux, nous sommes
Jusqu’à ce que s’endorme la lune.
Nous, nous savons que les étreintes et les baisers
Sont la nourriture des nuits d’amour
Et que le matin appelle mes pas à poursuivre
La route pour encore un nouveau jour !
Amis, nous sommes …
Marche, donc, près de moi main dans la main
Ensemble… nous ferons le pain et les chansons !
Pourquoi demander à ce chemin… où il nous mène…
Et comment il a cicatrisé nos pieds ?
Mon destin et le tien … C’est d’aller
Ensemble pour l’éternité !
Pourquoi chercher les tristes élégies dans un recueil ancien ?
Et pourquoi nous demander : O ! Amour vas- tu durer ?
Je t’aime …
De l’amour des caravanes pour l’oasis d’herbes et d’eau
Et de l’amour du pauvre pour le pain !
Comme l’herbe qui pousse entre les jointures des rochers
On s’est rencontré un jour tels deux étrangers …
Et nous resterons des camarades pour toujours …

(Traduit de l’arabe par Samia Lamine.)

Lire la suite

Du côté des mouvements sociaux

1. Propos outrageants d’Herman De Croo et Etienne Davignon sur la colonisation et la diaspora africaine

« La diaspora n’est pas celle qu’on voudrait » H. De Croo

« Il y a vraiment des connards » E. Davignon

Le lundi 15 février 2021, lors de la table ronde publique en ligne organisée par le centre belge de référence pour l’expertise sur l’Afrique centrale (CREAC), des propos inacceptables soutenant la colonisation, et méprisant la diaspora africaine ont été tenus par Herman De Croo, président du CREAC, Ministre d’Etat et Etienne Davignon, président de l’Institution culturelle Bozar et administrateurs de nombreuses multinationales.

Lire la suite

Un agenda pour les décoloniaux

C’est avec Véronique Clette-Gakuba, sociologue à l’ULB, que nous avons essayé de poser quelques bases, pistes, orientations en vue de créer cet espace rédactionnel. ITECO a ensuite sollicité quatre personnes, militant.e.s décoloniaux issus des diasporas africaines, et les a invité.e.s à participer à deux rencontres de 3 heures en février et en mars 2021. Nous tenons à les remercier très chaleureusement ici. Ces quatre invité.e.s étaient, en plus de Véronique Clette-Gakuba, Doum Memdé (Collectif Présences Noires), l’acteur François Makanga, la cinéaste Monique Mbeka Phoba et l’activiste Nordine Saïdi (Bruxelles Panthères).

Lire la suite

Fragments de la tradition afro-critique pour les sciences sociales

Le décentrement

États-Unis 1895. Les Blancs sont obligés de considérer sérieusement les luttes et les revendications des Noirs. Ils mettent alors en place le Compromis d’Atlanta, une résolution tacite des Blancs du Sud qui promettait de développer les noirs. Ceux-ci doivent désormais bénéficier d’une éducation de base, des opportunités économiques et une égalité judiciaire. Mais en contrepartie, ces mêmes Noirs doivent continuer à se soumettre aux discriminations, à la ségrégation, à l’exclusion du droit de vote et à l’interdiction du travail syndiqué (Harlan, 1972). Ainsi, la promesse de décoloniser les Noirs est remplacée par celle de les développer, ce qui a permis de les coloniser davantage et de manière beaucoup moins conflictuelle.

Lire la suite