Discours de clôture Yessa Belkhodja à la marche du 21 avril contre l’islamophobie et la protection des enfants

« Notre malheur collectif, c’est que nous avons désormais des esprits habitués »

« Le monde observe la dégringolade du “pays des droits de l’homme” avec stupéfaction. Ce pays que nous chérissons, la France, et que nous voulons laisser à nos enfants, nous trahit et trahit son passé. Je parle ici en tant que maman de quartiers, en tant qu’initiatrice du collectif de défense des jeunes du Mantois ». Discours de clôture de Yessa Belkhodja, lors de la marche du 21 avril 2024.

Lire la suite

À Gaza, les soldats israéliens mettent en scène leurs crimes en vidéo

RÉSEAUX SOCIAUX

À Gaza, les soldats israéliens mettent en scène leurs crimes en vidéo

Si beaucoup de Gazaouis se sont transformés en journalistes reporters d’image pour documenter le massacre en cours, les vidéos ne manquent pas du côté des militaires israéliens, qui eux filment leurs exactions, brandissent leurs forfaits, avec la complicité de leur hiérarchie.

Lire la suite

Le faux procès fait à Judith Butler

Condamner la philosophe queer pour avoir déclaré que le 7 octobre «était un acte de résistance armée» relève de la malhonnêteté intellectuelle. C’est taire sa condamnation des atrocités du Hamas, son engagement pour la paix et son soutien à la coexistence des Israéliens et Palestiniens, rappelle un collectif d’universitaires dans une tribune publiée le 14 mars dans Libération.

Lire la suite

Gaza : Le ghetto de Varsovie du XXIe siècle

Ramón Grosfoguel décortique les récits – pseudo-juridiques et pseudo-sacrés – qui ont été utilisés pour justifier à la fois la formation d’Israël et le génocide qu’il entreprend actuellement.  Il est temps, affirme-t-il, de se réapproprier ces deux récits.

Le nettoyage ethnique génocidaire de la Palestine comporte de multiples dimensions qui sont souvent mal comprises. En raison de l’urgence de la situation, notre priorité se concentre sur l’activisme contre le génocide perpétré par l’État d’Israël à l’encontre du peuple palestinien. C’est compréhensible et très important. Cependant, nous devons également comprendre les multiples dimensions qui sont en jeu dans la lutte pour la libération de la Palestine et l’histoire derrière ce génocide afin d’avoir une politique de libération réaliste. Nous ne pouvons pas compter sur les auteurs du génocide palestinien pour mettre fin au nettoyage ethnique du territoire.

Lire la suite

Tribune de soutien à Abdel

Abdel, poursuivi pour son soutien à la résistance palestinienne

Participant le 4 novembre 2023 à Montpellier à une manifestation organisée en soutien à la lutte du peuple palestinien, victime de bombardements génocidaires par l’État israélien, Abdel, militant de longue date de la lutte contre le racisme et le colonialisme, est invité à s’exprimer.

Lire la suite

Quand Einstein appelait « fascistes » ceux qui gouvernent Israël depuis 44 ans…

Netanyahou et son gouvernement sont en train de faire tout leur possible pour confirmer pleinement ce que Einstein avait déjà constaté et dénoncé publiquement en 1948 : que Menahem Begin et ses amis du Likoud, dont Netanyahou est l’héritier idéologique et le fidèle continuateur de leur politique, sont des « fascistes », des « racistes », des « criminels » et des « terroristes » qui vont inéluctablement conduire Israël à la « catastrophe finale ».

Nous n’avons pas le moindre doute que s’il était en vie, Einstein serait aujourd’hui en première ligne des manifestations de soutien aux Palestiniens de Gaza, au coude à coude avec les admirables jeunes juifs et juives de If Not Now, dont il serait très fier. Et qu’il serait d’accord avec un autre grand juif, le seul dirigeant de l’insurrection du Ghetto de Varsovie qui a survécu, le quo-fondateur du légendaire syndicat ouvrier polonais Solidarnosc Marek Edelman quand celui-ci établissait un parallèle entre l’insurrection du ghetto de Varsovie et le combat des Palestiniens.

Lire la suite

France-Israël-Palestine : au nom du Beau, défaire les cinq nœuds

« Soit on croit à l’innocence des humains, et j’ai conscience que quand on grandit à Gaza il est difficile de croire à l’innocence des humains, car croire à l’innocence c’est d’une certaine manière croire à la beauté. Et quand on est complètement privé de n’importe quelle forme de beauté, c’est compliqué d’y croire. C’est comme croire à un phénomène surnaturel. Si vous n’avez jamais vu l’arc en ciel, c’est compliqué d’y croire. Et le fait qu’on ait privé les Gazaouis de n’importe quelle forme de beauté, dans le sens profond du mot, qui est le goût de la vie, oui, ça nous rend absolument aussi responsable de ce qui s’est passé ». Nadav Lapid, cinéaste israélien[1].

« Dénoncer et pointer du doigt la violence des opprimé·es et des colonisé·es n’est pas seulement immoral, c’est aussi raciste ». Hamza Hamouchene[2] 

Lire la suite

« Plus jamais ça » – Autour des actualités d’un cri

Les discours qui, en Europe, soutiennent la guerre totale menée actuellement par l’État d’Israël contre le peuple palestinien se réclament inlassablement des leçons du passé, de la mémoire de la Shoah, du cri «plus jamais ça». Cet article analyse les dynamiques à l’œuvre dans cette capture guerrière de la mémoire de la Shoah, en particulier à partir du cas de l’Allemagne. Il demande comment ne pas abandonner le cri «plus jamais ça» à ceux qui en font un cri de guerre, et cherche à penser sa reprise depuis les nœuds indénouables qui lient l’Europe à Israël et à la Palestine.

Lire la suite

Le Hamas une organisation terroriste ? Voici ce que dit le droit

Par Christophe Oberlin

Pour les historiens la Palestine existe depuis plus de 3000 ans, pour les juristes l’Etat moderne de Palestine depuis un siècle. Avec des frontières reconnues, un système judiciaire propre, des passeports palestiniens, des timbres et une monnaie palestinienne. Un Etat de Palestine qui passait des accords internationaux avec les pays environnants, y compris la puissance mandataire le Royaume-Uni.

Lire la suite