Gaza : Le ghetto de Varsovie du XXIe siècle

Ramón Grosfoguel décortique les récits – pseudo-juridiques et pseudo-sacrés – qui ont été utilisés pour justifier à la fois la formation d’Israël et le génocide qu’il entreprend actuellement.  Il est temps, affirme-t-il, de se réapproprier ces deux récits.

Le nettoyage ethnique génocidaire de la Palestine comporte de multiples dimensions qui sont souvent mal comprises. En raison de l’urgence de la situation, notre priorité se concentre sur l’activisme contre le génocide perpétré par l’État d’Israël à l’encontre du peuple palestinien. C’est compréhensible et très important. Cependant, nous devons également comprendre les multiples dimensions qui sont en jeu dans la lutte pour la libération de la Palestine et l’histoire derrière ce génocide afin d’avoir une politique de libération réaliste. Nous ne pouvons pas compter sur les auteurs du génocide palestinien pour mettre fin au nettoyage ethnique du territoire.

Lire la suite

Le racisme occidental a semé les graines du génocide à Gaza

Par Jonathan Cook

L’Afrique du Sud et Israël ont tous les deux été victimes du suprémacisme racial de l’Europe, mais ils en ont tiré des leçons radicalement opposées.

Personne ne devrait être surpris que le combat pour faire appliquer le droit international oppose l’Afrique du Sud à Israël à la Cour internationale de justice de La Haye.

Le monde est divisé entre ceux qui imposent par la force un ordre mondial et régional qui sert leurs intérêts et leur garantit l’impunité quels que soient leurs crimes, et ceux qui en sont les victimes.

Aujourd’hui, ces victimes, des victimes de longue date, ripostent devant la Cour internationale de Justice.

Lire la suite

Guerre de Gaza : Pourquoi les États arabes ne se sont-ils pas joints à la plainte déposée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la CIJ ?

20 January 2024 09:25 GMT | Last update: 7 hours 20 mins ago

La plainte historique de l’Afrique du Sud contre Israël a soulevé un débat dans le monde arabe sur les raisons pour lesquelles les États arabes ne se sont pas associés à cette action ou n’ont pas déposé une plainte similaire devant la CIJ pour protéger les Palestiniens.

Lire la suite

Pourquoi une intervention belge devant la Cour internationale de justice se justifie

Comme l’Afrique du Sud, la Belgique a le devoir de tout faire pour prévenir et punir le génocide ainsi que l’incitation au génocide. Partie contractante de la Convention sur le génocide, la Belgique a l’obligation d’intervenir dans cette procédure.

Tribune d’un collectif de professeurs de droit international (voir la liste ci-dessous)

Lire la suite

Appel aux États du monde entier à soutenir la plainte pour génocide déposée par l’Afrique du Sud contre Israël.

Plus de 1 000 mouvements populaires, partis politiques, syndicats et autres organisations, dont Bruxelles Panthères, appellent les États du monde entier à soutenir la plainte pour génocide déposée par l’Afrique du Sud contre Israël.

Lire la suite

La République sud-africaine introduit une instance contre l’État d’Israël et prie la Cour d’indiquer des mesures conservatoires

LA HAYE, le 29 décembre 2023. Ce jour, l’Afrique du Sud a déposé devant la Cour  internationale de Justice (CIJ), organe judiciaire principal de l’Organisation des Nations Unies, une  requête introductive d’instance contre l’État d’Israël au sujet de supposés manquements par cet État  aux obligations qui lui incombent au titre de la convention pour la prévention et la répression du  crime de génocide (la « convention contre le génocide ») en ce qui concerne les Palestiniens dans la  bande de Gaza.

Dans sa requête, l’Afrique du Sud affirme que « les actes et omissions d’Israël revêtent un  caractère génocidaire, car ils s’accompagnent de l’intention spécifique requise … de détruire les  Palestiniens de Gaza en tant que partie du groupe national, racial et ethnique plus large des  Palestiniens » et que, « par son comportement — par l’intermédiaire de ses organes et agents et  d’autres personnes et entités agissant sur ses instructions ou sous sa direction, son contrôle ou son  influence — à l’égard des Palestiniens de Gaza, Israël manque aux obligations qui lui incombent au  titre de la convention contre le génocide ».

Lire la suite

Le Christ dans les décombres. Une liturgie de la Lamentation

Lors d’une réunion de prière tenue dans l’église luthérienne de Noël à Bethléem et transmise en temps réel, le révérend Dr. Munther Isaac a prononcé un message de Noël critiquant les complices des bombardements actuels de Gaza par Israël et adressant au peuple palestinien des paroles d’encouragement.

Lire la suite

36 experts indépendants de l’ONU alertent sur le « génocide en gestation » à Gaza

Par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits humains, le 16 novembre 2023

Les graves violations commises par Israël contre les Palestiniens au lendemain du 7 octobre, en particulier à Gaza laissent présager un génocide en devenir, ont déclaré aujourd’hui des experts de l’ONU. Ils ont illustré des preuves d’une incitation croissante au génocide, d’une intention manifeste de « détruire le peuple palestinien sous occupation », d’appels bruyants à une « seconde Nakba » à Gaza et dans le reste du territoire palestinien occupé, et de l’utilisation d’armes puissantes avec des impacts intrinsèquement aveugles entraînant un bilan colossal de morts et la destruction des infrastructures vitales.

Lire la suite

War Against The Fleas par Mumia Abu-Jamal

Par Mumia Abu-Jamal 11/1/23

Peut-être l’homme d’État le plus respecté d’Israël, l’ancien diplomate Abba Eban, a dit un jour : « Personne ne rend service à Israël en proclamant son droit à exister. » C’était alors, en 1981. Nous vivons aujourd’hui une nouvelle ère, une nouvelle ère. Une époque de basculement d’Israël vers l’extrême droite. Nous sommes à nouveau en période de guerre, mais dire qu’il s’agit d’une guerre du Hamas contre Israël est quelque peu fallacieux.

Lire la suite

Le Hamas une organisation terroriste ? Voici ce que dit le droit

Par Christophe Oberlin

Pour les historiens la Palestine existe depuis plus de 3000 ans, pour les juristes l’Etat moderne de Palestine depuis un siècle. Avec des frontières reconnues, un système judiciaire propre, des passeports palestiniens, des timbres et une monnaie palestinienne. Un Etat de Palestine qui passait des accords internationaux avec les pays environnants, y compris la puissance mandataire le Royaume-Uni.

Lire la suite