Une procédure juste pour Tariq Ramadan

JOURNALISTES, POLITICIENS ET CHERCHEURS EXPRIMENT LEUR INDIGNATION QUANT AU TRAITEMENT INJUSTE RÉSERVÉ À TARIQ RAMADAN PAR LES AUTORITÉS JUDICIAIRES FRANÇAISES

(14 juin 2018) – Tariq Ramadan, intellectuel et professeur respecté de l’université d’Oxford, a été placé en détention provisoire dans une prison française et privé de liberté sous caution suite à des allégations de viol qu’il nie avec véhémence.

Incarcéré depuis plus de quatre mois, Tariq Ramadan s’est vu refuser un traitement médical approprié d’une affection médicale antérieure grave et s’est vu refuser l’accès à son dossier judiciaire complet.

Les magistrats français semblent ignorer les diagnostics de neuf médecins stipulant que le professeur Ramadan souffre d’une sclérose en plaques, y compris l’avis de l’autorité médicale en chef de la prison qui a confirmé que son état de santé n’était pas compatible avec le maintien en incarcération.

En réponse, un appel international émis par des journalistes, des politiciens, des universitaires et des chercheurs qui s’expriment dans une lettre ouverte. Parmi les signataires : l’auteure anglaise Karen Armstrong; le philosophe canadien Charles Taylor; le cinéaste britannique Ken Loach; Dr Amina Wadud de Berkeley; le journaliste britannique Peter Oborne; le professeur John Esposito de l’université de Georgetown et l’universitaire Hamza Yusuf.

« Nous souhaitons rappeler au pays qui a affirmé l’inaliénabilité des droits de l’Homme et l’égalité; l’importance de respecter les principes qui garantissent l’intégrité de la justice française telle que la présomption d’innocence. »

La lettre exprime également une profonde inquiétude quant au traitement inhumain infligé à Tariq Ramadan par la justice française.

Les signataires concluent par: « Nous demandons à nos amis français: fallait-il en arriver là?! »

Lire la suiteUne procédure juste pour Tariq Ramadan

Ce que nous dévoile l’affaire TR

Sur notre soutien « inconditionnel ».

Qualifier « d’inconditionnel » le soutien apporté par des gens au professeur Tariq Ramadan c’est ôter à ces gens toute capacité de réflexion et d’esprit critique, c’est les réduire à un fan club en admiration aveugle devant leur idole. Vision lourde de préjugés. On peut parfaitement le soutenir avec discernement et clairvoyance, sans tomber dans l’aliénation.

Oui ! le professeur Tariq Ramadan mérite tout notre soutien pour son œuvre, pour ses combats, pour avoir redonné fierté et dignité à toute une génération qui se cherchait. Il a largement contribué à nous réconcilier avec nous même, avec nos parents et avec la société française / belge / européenne. Il a aidé beaucoup de personnes à se reconstruire et à reprendre confiance en elles-mêmes.

Oui ! nous lui devons notre soutien en ce tragique moment de sa vie ; vie qu’il a passé à sillonner notre pays pour panser nos blessures et nous réconforter comme un père, comme un frère.

Lire la suiteCe que nous dévoile l’affaire TR

Viol : les racines du mal

J’espère mettre en lumière la terreur du banal et du quotidien plutôt qu’exploiter le spectacle choquant. Ce qui me concerne ici est la diffusion de la terreur et de la violence perpétuée dans les rubriques du plaisir, du paternalisme et de la propriété. (Saidiya V. Hartman, Scenes of Subjection: Terror, Slavery and Self-Making in Nineteenth-Century America

Race and American Culture, 1997)

Le viol a été au-devant de l’actualité pendant plusieurs mois, conduisant la France à faire évoluer ses standards en matière de licite et d’illicite. La campagne #MeToo a provoqué une onde de libération de la parole si massive qu’elle a fait craindre à Emmanuel Macron que la France bascule dans une culture de la délation[i]. Une affaire cependant cristallise l’attention. Et certains, forts de ce qu’ils viennent d’apprendre sur la question du viol, cèdent à la tentation de nous éduquer, nous, sujets postcoloniaux, sur ce qu’est ce crime et sur la manière dont il devrait être pris en charge politiquement. Une mise au point s’impose.

Lire la suiteViol : les racines du mal

Féminismes blancs, féminismes non blancs : quel bilan après l’affaire Tariq Ramadan ?

Quels sont les effets politiques de l’affaire Tariq Ramadan ? Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République, répond à cette question et fait l’état des lieux des féminismes.

Par Houria Bouteldja

Puisqu’il sera question ici d’une affaire judiciaire en cours, je tiens à préciser que je ne m’intéresse pas ici au fond de l’affaire mais à ses effets politiques.

En France, depuis les années 2000, nous assistons à l’émergence de nouvelles dynamiques  féministes qui entendent remettre en cause le féminisme hégémonique, qui comme vous vous en doutez est blanc. « Blanc » au sens où il défend principalement les intérêts des femmes blanches.

Suite à l’affaire du voile, on a vu apparaître un féminisme islamique qui combattait l’idée d’une supposée incompatibilité entre Islam et féminisme. Plus tard, avec l’apparition du mouvement décolonial et de l’antiracisme politique, il y a eu le féminisme intersectionnel. Toute une galaxie de féministes non blanches s’en réclament dont le féminisme islamique et l’afro-féminisme.  Je précise que ces mouvements qui sont plutôt très dynamiques ne représentent qu’une partie minoritaire des femmes issues de l’immigration post-coloniale car dans les faits, plus les femmes sont écrasées par leur condition moins elles militent. Cela vaut aussi pour le militantisme décolonial dont je me réclame. Nous ne sommes qu’une minorité agissante.

Lire la suiteFéminismes blancs, féminismes non blancs : quel bilan après l’affaire Tariq Ramadan ?

Les accusatrices de Tariq Ramadan vont-elles se transformer en accusées ?

Ce dossier regroupe un ensemble de faits sur les plaignantes accusant Tariq Ramadan de viol. De nombreuses enquêtes à charge ont été faites dans la presse. La justice et les médias ne peuvent respirer qu’avec deux poumons. Nous rétablissons ici la balance. Enquête.

Les éléments d’incohérences et de zones d’ombre sur les profils, les actes et les contacts de chacune doivent être pris en compte et relevés pour pouvoir s’interroger sur cette affaire. La majorité des médias français se sont occupés de la culpabilité médiatique de Tariq Ramadan et peu concernant les plaignantes. Nous retranscrivons ici tous les faits énumérés par les médias mais aussi par les plaignantes elles-mêmes.

Lire la suiteLes accusatrices de Tariq Ramadan vont-elles se transformer en accusées ?

« Présumé coupable » est la norme légale appliquée aux Arabes et aux musulmans.


La nouvelle présence des musulmans, ainsi que la visibilité de la tenue vestimentaire des musulmanes portant le foulard, a exacerbé les craintes du retour du religieux forcément opposé aux femmes, à leur statut et à leur autonomie. Si, durant le moyen âge, de la renaissance jusqu’au XVIII e siècle, on avait entretenu l’idée que l’islam et les musulmans avaient un goût particulier pour la sensualité et la licence sexuelle, à l’image de l’univers oriental stéréotypé des mille et une nuits, voilà que les colonisations et l’époque postcoloniale nous offrent l’image exactement opposé d’une religion fruste, rigide, opposé aux corps des femmes et aux plaisirs. Dans les deux séquences historiques, on remarquera que l’islam est toujours dessiné sous les traits de l’autre, du différent, de l’antithèse. L’occident chrétien conservateur dessine un islam licencieux et permissif ; l’occident moderne et libre s’offre la caricature d’un islam de l’interdit et de l’oppression sexuelle.

Mon intime conviction de Tariq Ramadan – Tariq Ramadan

 

Voilà maintenant plus de cents jours que le Professeur Tariq Ramadan, l’un des intellectuels musulmans les plus influents d’Europe, est placé en détention provisoire et en isolement à la prison de Fleury-Mérogis, en France, suite aux accusations de viols de deux femmes puis d’une troisième, ce qu’il nie totalement depuis le premier jour.

Lire la suite« Présumé coupable » est la norme légale appliquée aux Arabes et aux musulmans.

Oui à une sévérité exemplaire contre le viol, Non au traitement raciste de Tariq Ramadan

Oui à une sévérité exemplaire contre le viol, Non au traitement raciste de Tariq Ramadan

En tant que femme, j’exige que le viol soit sévèrement puni quel que soit l’auteur du crime, Blanc ou Noir.

En tant que femme indigène, j’exige la même répression contre tous les auteurs de viol, Blancs ou Noirs.

 

Lire la suiteOui à une sévérité exemplaire contre le viol, Non au traitement raciste de Tariq Ramadan

Tariq Ramadan-second Dreyfus

L’affaire Tariq Ramadan: une autre « affaire Dreyfus »?/Tariq Ramadan-second Dreyfus Affair of France?

Feb 19, 2018 — (*English below)

L’AFFAIRE TARIQ RAMADAN: UNE AUTRE « AFFAIRE DREYFUS »?

Par Saliha Tuna

En décembre 1894, avec la montée de l’antisémitisme politique en France, le capitaine, officier juif de l’armée française, avait été injustement condamné pour haute trahison et condamné à la prison à vie par le tribunal militaire français.

Alors que ses rangs militaires et ses armes étaient dépouillés en présence d’une foule antisémite scandant « la mort aux Juifs » devant la célèbre Ecole Militaire de Paris, l’Affaire Dreyfus est entrée dans l’histoire comme le précurseur des crimes horribles commis contre la population juive de France sous le régime de Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le prétendu crime dont était accusé Dreyfus était de communiquer des secrets militaires français à l’ambassade d’Allemagne à Paris, et était basé sur quelques notes manuscrites trouvées dans la corbeille à papier de l’ambassade d’Allemagne.

Peu de temps après la condamnation de Dreyfus par le tribunal militaire français, de nouvelles preuves ont montré que l’écriture manuscrite sur les notes appartenait en réalité à un autre officier majeur de l’armée française, Ferdinand Esterhazy.

Néanmoins, les éléments de preuve ont été étouffés par certains des officiers de haut rang de l’armée et de la justice françaises, pour « sauver l’honneur de l’armée française et la stabilité politique de la France » et Dreyfus a été condamné une deuxième fois, cette fois basée sur des documents supplémentaires nouvellement fabriqués.

Lire la suiteTariq Ramadan-second Dreyfus

Affaires Ramadan et DSK : l’analyse médiatique interdite

Affaires Ramadan et DSK : l’analyse médiatique interdite Olivier Mukuna·lundi 6 novembre 2017 Les accusations de « viols, agressions sexuelles, violences et menaces de mort » portées contre Tariq Ramadan ne sont, pour l’heure, pas établies ni démontrées. La justice est saisie du dossier. Soit deux plaintes émanant de deux victimes présumées (l’une connue, Henda … Lire la suiteAffaires Ramadan et DSK : l’analyse médiatique interdite