«De nouvelles formes de lutte se développent contre l’islamophobie»

12 décembre 2014 | Par Carine Fouteau – Mediapart.fr À l’occasion de la « journée internationale contre l’islamophobie » organisée samedi à l’université Paris-8 Saint-Denis, Mediapart s’est entretenu avec la sociologue Houda Asal pour comprendre les ressorts du racisme antimusulman et décrire les formes de mobilisation qui se développent. Alors que le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve vient d’annoncer son intention … Lire la suite

Les vannes ouvertes de l’islamophobie : L’État coupable et responsable

Les vannes ouvertes de l’islamophobie : L’État coupable et responsable Publié le 5 décembre 2014 par  Bouamama Said  Il y a déjà une décennie, la loi n°2004-228 du 15 mars 2004 était votée à une large majorité. Elle portait le long titre de « loi encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes … Lire la suite

L’islamophobie. Comment s’en protéger?

2014 placée sous le signe de l’islamophobie. Comment s’en protéger? Discussion animée par Bruxelles Panthères et Muslim Rights et en présence d’une partie de la famille de Soulaïmane, l’enfant qui est mort à la station Osseghem en février suite à un contrôle de papier. Cette discussion aura lieu le vendredi 12/12 à 19h à l’Usine … Lire la suite

Sous l’islamophobie, le fascisme et un antifascisme complice

Intervention d’Houria Bouteldja à la 5ème conférence internationale sur l’islamophobie de Berkeley (17 avril 2014) Une fois de plus, merci aux organisateurs pour cette invitation. Je tiens aussi à rendre hommage à leurs efforts pour la tenue de cette conférence de haute qualité. Comme chaque année, je vais parler au nom du Parti des indigènes … Lire la suite

Féministes ou pas ? Penser la possibilité d’un « féminisme décolonial » avec James Baldwin et Audre Lorde

Féministes ou pas ? Penser la possibilité d’un « féminisme décolonial » avec James Baldwin et Audre Lorde Publié le 14 septembre 2014 par Houria Bouteldja Tout d’abord, merci au département d’études ethniques et à Townsend Center for the Humanities pour cette invitation et surtout pour la confiance qu’ils m’accordent depuis maintenant quatre ans. Cela … Lire la suite

Assata Shakur Citations et Extraits

Assata Shakur Citations et Extraits (1) Les citations traduites ci-dessous sont extraites de divers textes, entretiens, discours et lettres d’Assata Shakur. On peut retrouver ces citations et d’autres, en anglais, à l’adresse suivante : www.assatashakur.org/axioms.htm. Collectif Angles Morts, avec Lukas Podzhog anglesmorts@gmail.com   « Trop de mes sœurs ignorent qui sont les vrais criminels et les … Lire la suite

Dix ans après la loi qui a interdit le foulard à l’école : pourquoi il faut l’abroger.

 

Un de mes camarades anticapitalistes a réagi sur une liste de discussion militante à la (modeste) campagne pour abroger la loi de 2004 qui interdit le port du foulard par les élèves dans les écoles, collèges et lycées de France. Voici ce qu’il écrit :

 

 

« Certains à gauche font campagne pour abroger la loi sur les signes religieux à l’école. Ce texte a eu le mérite de ramener la paix dans les établissements scolaires. Abroger cette loi serait une grave faute politique et un signe d’encouragement donné à tous les fondamentalismes religieux. Capituler n’a jamais été une bonne chose. La paix civile implique que la religion reste une affaire privée. Comment se fait-il qu’il y a 30 ans très peu de femmes portaient de foulard à Alger Rabat ou ailleurs ? Et puis les 3 religions monothéistes n’ont que faire de la place de femmes dans la société sauf les asservir et les cantonner dans un rôle second. Alors je défends cette loi qui a été salutaire. Les problèmes sont réglés dans l’enceinte scolaire alors ne réveillons pas inutilement le diable. »

Lire la suite

L’islamophobie et les théories critiques du racisme

Lancement d’une nouvelle revue en ligne de théorie marxiste, Période.

 

 

 

Dans cette contribution, Fanny Müller-Uri et Benjamin Opratko se proposent de passer le concept d’islamophobie au crible de la riche tradition d’analyse marxiste de la race. L’islamophobie pose en effet un défi aux interprétations traditionnelles de la race et du racisme. L’islamophobie invite à davantage penser la race et le racisme comme des constructions sociales fortement spécifiées historiquement, ainsi qu’à mieux cerner l’intrication entre leurs dimensions « biologiques » et « culturelles ». Ces précisions permettent de mieux situer la place de la race dans les luttes d’hégémonie et de contre-hégémonie.

 

L’objet de cet article1 est de réfléchir aux implications théoriques et conceptuelles des études et publications les plus récentes sur le phénomène de « l’islamophobie » dans les pays du Nord, c’est-à-dire principalement l’Europe et les États-Unis. Notre propos suivra quatre étapes :

 

Premièrement, nous donnerons un court aperçu des développements contemporains au sein du champ universitaire émergent que sont les études sur l’Islamophobie (Islamophobia studies). Deuxièmement, nous discuterons des usages du terme « d’islamophobie » dans certaines des contributions les plus importantes de ce champ de recherche. Nous examinerons ainsi les problèmes produits par l’absence systématique de confrontation avec les théories critiques du racisme. Dans une troisième partie, nous traduirons les conséquences théoriques du défi que représente « l’islamophobie » dans un cadre conceptuel alternatif plus à même de rendre compte du racisme anti-musulmans. Nous examinerons la manière dont celui-ci renvoie à un ensemble de principes fondamentaux d’une critique radicale et marxiste du racisme. Nous conclurons enfin par quelques suggestions sur la manière dont ces considérations théoriques peuvent être aujourd’hui mobilisées dans des stratégies anti-racistes.

Lire la suite

L’autre versant du racisme : le privilège blanc

L’autre versant du racisme : le privilège blanc

Le corollaire de la discrimination engendrée par le racisme, c’est le « privilège blanc ». Toute une série d’avantages avec lesquels les personnes blanches partent dans la vie, pour l’unique raison qu’elles sont blanches. Ces atouts font qu’elles sont perçues comme a priori légitimes, a priori compétentes et a priori innocentes[1].

Cela a tendance à leur valoir de la considération, quand les personnes racisées[2] font globalement l’objet d’une présomption de culpabilité, de médiocrité (ce qui peut leur valoir du mépris) et d’incompétence. En vertu de ce privilège, non discrétionnaire, systémique et lié à l’absence de discrimination subie (voir la définition détaillée de ce concept dans ce contexte précis dans « Briser le tabou du privilège pour lutter contre le racisme et le sexisme »), les personnes blanches n’ont pas à faire leurs preuves en tant que blanches.

Se voir en tant que blanc·he·s

Lire la suite

Présentation de « Petit précis de l’islamophobie ordinaire »

Nadia Henni-Moulaï est journaliste et auteur. Elle vient de publier le Petit précis de l’islamophobie ordinaire.

J’avais envie de raconter ce que les gens de mon entourage vivaient en raison de leur appartenance réelle ou supposée à la communauté musulmane », explique Nadia Henni-Moulaï à FRANCE 24. « Il y a une véritable méconnaissance de l’islam en France. Pourtant, cela n’empêche pas certaines personnes d’avoir des choses à dire sur la religion, des choses parfois tout simplement bêtes et méchantes ». Au fil d’anecdotes bien réelles, qui font parfois froid dans le dos, Nadia Henni-Moulaï nous livre ici un ouvrage plein d’humour et de légèreté sur un sujet d’actualité ; un sujet pourtant difficile à aborder sans tomber dans la dramatisation ou la victimisation : celui de l’islamophobie.

Lire la suite