Suprême délit d’opinion

Suprême délit d’opinion Olivier Mukuna· mardi 10 janvier 2017 Cher Dyab, J’ai envie de t’écrire ces quelques lignes car ce n’est pas depuis hier que ta diabolisation politico-médiatique me dérange. Des jours de prison que tu as subi à l’initiative du “grand démocrate” Guy Verhofstadt (2003) jusqu’à cette polémique sur ton soutien à la résistance … Lire la suiteSuprême délit d’opinion

Fidel, la transmission essentielle

  Fidel Castro et Malcolm X à Harlem en 1960. Leur seule et unique rencontre… Fidel, la transmission essentielle Olivier Mukuna Lundi 28 novembre 2016 J’avais 20 ans. Je vivais à Cuba depuis trois semaines. Parti en brigade européenne, avec mon ami, Alessandro, et son père, Giovanni. 3 semaines de bénévolat et 2 semaines de … Lire la suiteFidel, la transmission essentielle

Pour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer le racisme d’état, l’islamophobie, la négrophobie.

« Le mensonge prend toujours l’ascenseur. La vérité, quant à elle, emprunte l’escalier et finit toujours par arriver. » Proverbe kinois.

Pour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer le racisme d’état, l’islamophobie, la négrophobie.

Dimanche 18 janvier à 13h00 au Pianofabriek, rue du Fort à 1060 Bruxelles.

10413416_10152503071412536_1080087912702816192_n

Outre les silences de l’école sur l’histoire, reflétant un récit national faisant l’impasse sur les apports de la colonisation, et donc du Congo, doit-on voir dans le refus de reconnaître la parole des Belges d’origine immigré, une continuité avec la politique coloniale dont les logiques ségrégatives refusèrent de penser l’intégration des indigènes dans l’espace social, économique et culturel ?

Contre l’offensive médiatique libérale de grande ampleur visant par la manifestation du 11 janvier à nous détourner des véritables responsabilités et à absoudre la violence des politiques menées par les pays occidentaux.

Pour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer le racisme d’état, l’islamophobie, la négrophobie.

Maintenant que le temps de « l’émotion » est passé, il est plus que temps de regarder devant nous.
Comment analyser les mouvements massifs qui ont eu lieu, et surtout comment construire notre intervention dans les semaines et mois qui viennent ?

De nombreuses questions seront abordées :

• Quid des responsabilités du drame parisien ? (gouvernements occidentaux, école, médias, prisons…)
• Qui est « Charlie » ? Différentes interprétations des manifestations du 11 janvier ?
• Liberté d’expression ? Pour qui ? Qui en est privé ?
• Comment inciter à dépasser le stade de l’émotion pour passer à la nécessaire réflexion et à l’action concrète de défense des droits fondamentaux ?
• Les musulman.e.s de France, de Belgique (et d’ailleurs en Europe) principales victimes des actes commis par des terroristes se réclamant de l’Islam (multiplication dramatique des actes visant les lieux de culte musulman, etc…). Les événements parisiens vont-ils constituer un frein pour celles et ceux qui luttent légitimement contre l’islamophobie ? Quels sont ces freins ? Comment les dépasser ? …

• L’invisibilité voire la négation de la négrophobie en sociétés occidentales et comment lutter/s’émanciper contre ce phénomène, susceptible d’être réactivé à partir d’amalgames faits entre l’origine africaine du terroriste Amedy Coulibaly et celle de citoyens français et belges d’apparence négro-africaine ?

Il s’agira ce dimanche de se réunir (discussion interactive intervenants – public) pour aborder ensemble ces questions et réfléchir aux perspectives d’avenir et d’articulation de ces luttes légitimes que nous menons contre toutes les formes de racisme et de discrimination.

Lire la suitePour la liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer le racisme d’état, l’islamophobie, la négrophobie.

« Le commissaire Vandersmissen est une brute »

Selma Benkhelifa : « Le commissaire Vandersmissen est une brute »

Spécialisée en droit des étrangers, l’avocate Selma Benkhelifa s’est notamment illustrée dans la défense de grévistes de la faim afghans, kurdes ou iraniens. Elle a reçu les honneurs du prix Kirschen du Barreau de Bruxelles (2004) et est membre du Progress Lawyers Network. Sans avoir commis de délit, Me Benkhelifa a été emprisonnée mardi avec 158 Afghans. Pour FDC, elle revient sur son arrestation, les violences policières, l’incohérence de la politique d’asile et « le cas Vandersmissen ».

Lire la suite« Le commissaire Vandersmissen est une brute »

Racisme : la Belgique qui perd

Racisme : la Belgique qui perd

Dans la même semaine, les dérapages condescendants de Pauwels, Vermeiren (RTL-TVi) et Willemarck (Beci) ainsi que la très probable bavure policière contre une famille d’origine marocaine ont confirmé la prégnance du racisme institutionnel. Sujet tabou et absent du débat médiatique depuis des décennies; tant les incantations à « la diversité », les odes au « vivre-ensemble », semblent suffire comme outils de lutte antiraciste dans une Belgique francophone, décidément, « formidable »…

Lire la suiteRacisme : la Belgique qui perd

Pour Ali Aarrass

Ali, j’ai honte

 

 

Un homme risque de mourir. Il s’appelle Ali Aarrass. Emprisonné depuis cinq ans pour un crime qu’il n’a pas commis. Torturé dans une geôle de la dictature marocaine sous l’œil complice de la « démocratie » belge. Oui, Ali est Belge d’origine marocaine. Cela suffit pour être considéré comme un « terroriste » même s’il a été innocenté en 2009 par le juge antiterroriste Balthazar Garzon … Poussé à bout par ces tortionnaires marocains, abandonné par l’État belge, Ali a décidé d’entrer en grève de la faim et de la soif. A l’heure d’écrire ces lignes, c’est son vingtième jour sans nourriture ; son sixième sans boire.

Lire la suitePour Ali Aarrass

Allez-vous faire « intégrer » !

20.000 soutiens Trullemans

Trullemans & Co : allez-vous faire « intégrer » !
Par Olivier Mukuna, le 13/05/13

Le fond de l’affaire Trullemans n’aura surpris que celles et ceux qui adorent découvrir la lune. En revanche, son évolution fulgurante vers un débat médiatique autour de l’éventuelle légitimité populaire à exprimer « ce que tout le monde pense tout bas » est incontestablement neuf en Belgique francophone.

Le coming out à épisodes de l’ex-présentateur météo de RTL-TVI constitue le symptôme d’un mal profond, minant la plupart des pays européens. Belgique, en tête de peloton. Sous couvert d’islamophobie ou d’aversion envers la religion musulmane, le vieux racisme anti-arabes est en expansion chez nous et en tentatives, toujours plus agressives, d’arracher sa « liberté de parole ». D’année en année, de crise en crise, la haine des arabo-musulmans, Belges ou étrangers, ne se contente plus du domicile, des bistrots, des couloirs de l’entreprise, de l’école ou des médias. Elle veut avoir pignon sur rue et légitimité médiatique. Tout en rejetant – mauvaise foi opportuniste oblige ! – l’accusation infamante de racisme…

Lire la suiteAllez-vous faire « intégrer » !

La négrophobie ou le plus accepté des racismes

black_power

 

 

Même au sein de la classe politique belge, beaucoup ignorent jusqu’à la définition du terme. Alors sa réalité institutionnelle dévastatrice pour nombre d’individus et de familles depuis des décennies … Né-gro-pho-bie ! Cette peur-rejet du nègre insufflée par le racisme bénéficie d’une invisibilité sociopolitique. Complète, voulue, entretenue. Tandis que les mots « islamophobie » et « homophobie » font partie du langage courant, la « négrophobie », elle, végète au fond d’un lac de résignation et d’indifférence « bien de chez nous ». Normal, dans un pays qui rejette obstinément tout vrai débat médiatique sur son lourd passif colonial ? Normal, dans un pays où la Justice et les médias élèvent le torchon raciste  Tintin au Congo  au rang d’œuvre culturelle intouchable ? Normal, dans une société qui consolide une hiérarchisation raciale et paternaliste au bas de laquelle les personnes d’origine africaine sont sommées de « rester à leur place » ? Maximin Emagna ne le pense pas. Politologue et activiste, il lutte depuis plus de 10 ans contre la négrophobie en Europe. Dans une lettre ouverte, diffusée le 20 mars dernier, il interpellait le Premier ministre Elio Di Rupo, les Ministres-présidents et les présidents de partis sur leur inaction en la matière. Quinze jours plus tard, c’est l’habituel silence politique et médiatique… Parce que combattre toutes les formes de racisme demeure un repère journalistique, FDC a choisi de relayer plusieurs extraits de cette lettre ouverte (*).

Lire la suiteLa négrophobie ou le plus accepté des racismes

Quatrième censure du débat sur la Burqa pride

Par Olivier Mukuna, le 16/03/13 Mardi 12 mars, le débat interdit par l’ULB sur les conséquences de la Burqua pride a encore été censuré … Cette fois à l’initiative du Conseil d’Administration de l’asbl CEMôme dont font partie la Bourgmestre (maire) ff de Saint-Gilles, Cathy Marcus (PS), Alain Hutchinson (PS), président, Jean Spinette (PS), trésorier, et Philippe Delfosse (PS), administrateur-délégué. L’asbl CEMôme avait initialement loué sa … Lire la suiteQuatrième censure du débat sur la Burqa pride

Quand Bruxelles censure Dieudonné

 

Une première européenne : la police bruxelloise a empêché manu militari le spectacle de l’humoriste Dieudonné ! Malgré l’absence de violences ou   « d’incitations à la haine », des moyens répressifs disproportionnés ont été déployés : dix fourgons, une autopompe anti-émeutes, plus d’une centaine de policiers ! A la clé : menaces de tabassage et d’arrestation de 300 spectateurs si la représentation se poursuivait …  A la lumière d’un manifeste censuré d’Albert Camus (1), voici l’unique reportage de cette soirée hallucinante. En opposition à une désinformation médiatique qui masque  une question centrale : laisserons-nous écraser nos libertés par le lobby pro-israélien et sa police politique ? 

Lire la suiteQuand Bruxelles censure Dieudonné