Avant les élections dans l’UE, arrêt sur la notion de «démocratie»

A l’approche des élections européennes du 26 mai, les discours qui manieront la notion de « démocratie » risquent bien de fleurir ad nauseam sur les ondes. Or, à la suite de divers évènements ces dernières années, les citoyens de l’UE sont en droit de se demander ce que recouvre encore ce terme tant galvaudé à droite comme à gauche, qu’il en devient suspect.

A l’origine, le terme « démocratie » issu du grec demos (peuple) et kratos (pouvoir), signifie que le pouvoir est une émanation du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Cette « démocratie » athénienne n’est pas née du hasard : au fil d’âpres luttes, elle a émergé en opposition à une oligarchie qui prévalait à l’époque – déjà ! – où un petit groupe d’aristocrates menait les affaires en fonction de ses intérêts, faisant passer ceux de la population bien après les siens. Et il a fallu quelques siècles, avec tous les obstacles que l’on imagine, pour qu’elle prévale sur l’ancien mode de fonctionnement des institutions en place auxquelles s’accrochait la classe aisée.

Lire la suiteAvant les élections dans l’UE, arrêt sur la notion de «démocratie»

Introduction à l’ouvrage de Saïd Bouamama : « PLANTER du BLANC »

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

« Je le répète : le colonialisme n’est point mort. Il excelle pour se survivre, à renouveler ses formes ; après les temps brutaux de la politique de domination, on a vu les temps plus hypocrites, mais non moins néfastes, de la politique dite d’Association ou d’Union. Maintenant, nous assistons à la politique dite d’intégration, celle qui se donne pour but la constitution de l’Eurafrique. Mais de quelque masque que s’affuble le colonialisme, il reste nocif. Pour ne parler que de sa dernière trouvaille, l’Eurafrique, il est clair que ce serait la substitution au vieux colonialisme national d’un nouveau colonialisme plus virulent encore, un colonialisme international, dont le soldat allemand serait le gendarme vigilant », Aimé Césaire1.

Lire la suiteIntroduction à l’ouvrage de Saïd Bouamama : « PLANTER du BLANC »

#Soutient & #Solidarité avec Ahmed Elasey

Monsieur Ahmed Elasey est sans domicile fixe il dormait sur des cartons près de la gare du Nord, il n’est pas rare qu’il soit harcelé par les policiers qui parfois lui prennent ses affaires…

Le 17 septembre 2018, plusieurs policiers viennent une nouvelle fois pour le déloger, mais Monsieur Ahmed Elasey refuse, il s’assied pour fumer une cigarette et se voit menacé par un policier avec sa matraque. Pris par la peur et veut qu’on lui fiche la paix et se lève pour s’en aller, son petit couteau à la main. Aspergé et aveuglé par le spray des policiers, plaqué au mur, frappé, maintenu il est visé par un policier qui tire trois balles. L’une le touche à l’abdomen, l’autre à la jambe, et les coups de pieds se poursuivent…
Monsieur Ahmed Elasey est hospitalisé en soins intensifs!

Lire la suite#Soutient & #Solidarité avec Ahmed Elasey

Mawda, Médusa : une nouvelle politique de la race

« Les personnes en séjour illégal constituant une menace pour la sécurité nationale (sic) seront recherchées en priorité et renvoyées au plus vite vers leur pays d’origine. L’arrivée massive de demandeurs d’asile a créé le besoin d’entreprendre une action visant à maintenir un contrôle maximal sur cet afflux. L’action Médusa a été mise sur pied dans cette optique-là. » (cf. « note de politique générale » présentée au parlement par le gouvernement le 3 novembre 2015)

Le cadre opérationnel Médusa mit en place par le gouvernement Michel (et encore récemment défendu par Pieter De Crem) considère les (trans)migrants comme une « menace à la sécurité nationale ». Le « Plan Médusa 2 » a été lancé en octobre 2017 en prévision de la fermeture du camp de migrants de Calais et visait à refouler les migrants à la frontière franco-belge qui tentaient de passer par la Flandre. Depuis ce cadre opérationnel s’est étendu aux autoroutes vers la France ainsi qu’aux gares. Notamment en conférant des missions spéciales à la police des autoroutes et du rail. Aujourd’hui ce dispositif de traques aux migrants vient se brancher sur un screening des demandes d’asile par la sûreté de l’État sensé identifier les « menaces potentielles pour l’ordre public ».

Lire la suiteMawda, Médusa : une nouvelle politique de la race

Sauvons le droit d’asile STOP DUBLIN

Mobilisation européenne, et manifestation à Bruxelles, le 25 mai 2019

Chaque jour, nous constatons que le règlement Dublin constitue le principal obstacle à l’accès au droit d’asile. Le libre choix du pays d’accueil par les demandeurs d’asile passe par l’abrogation du règlement Dublin.

Devant l’amplification des expulsions et de la précarisation des dubliné.e.s, devant les situations de détresse et les violations répétées des droits humains, devant les difficultés que nous rencontrons en tant qu’associations pour accompagner concrètement ces personnes, il est grand temps dire STOP au système Dublin !

Avec le soutient de :
Stop Dublin Campaign
Bruxelles Panthères
Belgium Kitchen
CRER
Getting the voice out
MRAX

Mobilisation européenne :

www.stopdublin.eu

Facebook : Campagne Stop Dublin à Bruxelles

ou StopDublinCampaign-France

À Bruxelles : manifestation le 25 mai 2019 à 14h

Place du Luxembourg, 1050 Ixelles, Belgique

Lire la suiteSauvons le droit d’asile STOP DUBLIN

#Ramenezles #Brengzeterug #BringthemtoEU

Un appel de Marijke Van Buggenhout, criminologue à la VUB et Marianne VL Koplewicz pour les Editions du Souffle avec, entre autres, Gerrits Loots (VUB), Nadia Fadil (KUL), Serge Gutwirth (VUB), Isabelle Stengers (ULB), Fabienne Brion (UCL), Marc De Meyere (UGent), Colette Duez (ULG), David Jamar (UMons), Benedikte Zitouni (Saint-Louis), Andrew Crosby (ULB), Frans Daems (Université d’Anvers).

Cet appel réunit plus de 300 signataires issus du monde académique appartenant aux différentes universités du centre, du nord et du sud du pays (1).

Lire la suite#Ramenezles #Brengzeterug #BringthemtoEU

N-D de Paris, J. Assange, la planète, les migrants, etc…

Daniel VanhovePourquoi l’incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a-t-elle suscité une telle empathie de la part du public et de la plupart des médias face à une quasi indifférence constatée lors de l’arrestation de Julian Assange à l’ambassade de l’Équateur au cœur de Londres, quelques jours plus tôt ? Objectivement, entre les deux faits, s’il en est un qui aurait dû alerter les citoyens de manière massive, c’est sans conteste l’arrestation de J. Assange.

Lire la suiteN-D de Paris, J. Assange, la planète, les migrants, etc…

Dettes coloniales et Réparations.

Nous publions l’ interview de Said Bouamama pour le numéro daté du premier trimestre 2019 de la revue « les autres voix de la planète » ayant pour titre « Dettes coloniales et réparations ». Les questions étaient formulées par Robin Delobel, Jérome Duval et Milan Rivié. Il s’agit ici de la version longue, les dernières questions n’ayant pas pu être publiées faute de place. 

Lire la suiteDettes coloniales et Réparations.

Du racisme juridique au racisme d’État

Intervention de Selma Benkhelifa,  le 27/04  au Théâtre National dans le cadre de la représentation  » Le Chœur d’Ali Aarrass  » de Julie Jaroszewski.

« Du racisme juridique au racisme d’État : Indissociable du contexte idéologique qui la produit, la Loi est, comme tout dispositif institutionnel, porteuse d’un message politique. Face à l’extrême-droitisation incessante du champ politique en Belgique et en Europe, comment sert-elle d’instrument à l’État et ses différentes instances pour organiser et justifier la domination raciale ? » Par Selma Benkhelifa

Lire la suiteDu racisme juridique au racisme d’État