Rencontre autour des violences racistes et d’Etat au Mexique et en Belgique

A l’occasion de la venue en Belgique de la délégation des zapatistes de l’EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale) et du CNI (Congrès Nationale Indigène).

Dans le cadre de sa participation au réseau d’accueil des zapatistes (RAZB), Bruxelles Panthères organise une rencontre avec une délégation zapatiste venue du Chiapas insurgé, dans le sud du Mexique

 Vendredi  29 octobre 2021

Accueil dès 18h30.
Début à 19:00 – 22:00
 Occupation KBC, Avenue du Port 12, 1080 Molenbeek

Après 500 ans de colonisation du Mexique, les zapatistes – communautés indigènes du Chiapas qui construisent leur autonomie depuis le soulèvement de 1994 – et le CNI Congrès National Indigène – qui rassemble les peuples autochtones en lutte contre leur extermination et contre le saccage capitaliste – ont décidé de traverser l’océan Atlantique.

Le 1er janvier 2021, l’EZLN a rendu publique sa Déclaration pour la vie, signée par des centaines de collectifs de l’autre Europe.

Celle-ci demande d’« Inviter les personnes qui partagent les mêmes préoccupations et des luttes similaires, toutes les personnes honnêtes et tous les en-bas qui se rebellent et résistent dans les nombreux recoins du monde, à rejoindre, à contribuer, à soutenir et à participer à ces rencontres et activités ; et à signer et à s’approprier cette déclaration POUR LA VIE. »

A l’occasion de la venue en Belgique de la délégation des zapatistes de l’EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale) et du CNI (Congrès Nationale Indigène).

Dans le cadre de sa participation au réseau d’accueil des zapatistes (RAZB), Bruxelles Panthères organise une rencontre avec une délégation zapatiste venue du Chiapas insurgé, dans le sud du Mexique le Vendredi 29 octobre à 19h00.

Avec cette initiative, les zapatistes veulent briser la résignation, semer l’espoir et ébranler à nouveau le statu quo du système en place ainsi que construire de nouvelles voies de solidarité et de luttes – avec nous.

Ils déclarent : « Nous sommes des zapatistes, porteur.euses du virus de la résistance et de la rébellion ».

Différents collectifs ou organisations viendront pour partager leurs luttes, leurs réalités autour d’une discussion ouverte à partir de situations vécues, de leurs expériences, pratiques, questionnements.

Celle-ci portera sur Islamophobie, Négrophobie, Racisme de la part de la police, chasse aux migrants, traque des sans-papiers, répression des mouvements populaires, fichage généralisé…

Cette politique de répression dans les quartiers, loin d’être le fait de dérapages isolés, est le résultat d’une gestion coloniale du maintien de l’ordre.

Au Mexique comme en Belgique, malgré nos différences géographiques, il s’agit de la même violence : Raciste et d’Etat

Rencontre ouverte au public.

Panteras negras y el movimiento zapatista.

Spread the love
more

Laisser un commentaire