Stop CONTROLE AU FACIES

LE CONTROLE AU FACIES

Le contrôle au faciès est un contrôle d’identité motivé par l’apparence d’une personne plutôt que par son comportement ou ses actions. C’est illégal. Une étude sur les contrôles d’identités à Paris » démontre que le contrôle au faciès touche prioritairement ceux qui sont perçus comme « jeunes » (11 fois plus), « noirs » (6 fois plus que les « blancs »), ou « arabes » (8 fois plus).

Le collectif   » stop le contrôle au faciès  » regroupe de manière informelle individus et forces de mobilisation sensibles à la question des contrôles abusifs.

Héritiers de vos luttes contre les injustices et de vos combats pour l’égalité, le collectif à développé une série d’outils qui permets à chaque structure de mener l’action en toute indépendance sur son territoire selon ses capacités. cf le site http://stoplecontroleaufacies.fr/slcaf/

Voici le 1er épisode de la série «Mon 1er contrôle d’identité » Avec le rappeur Mac Tyer.

http://www.youtube.com/watch?v=4_xfqM6xxxg&feature=mfu_in_order&list=UL

La guerre contre le contrôle au faciès est déclarée

Lire la suite

loi “anti-voile intégral” devant la Cour constitutionnelle.

Loi “anti-voile intégral” :

Justice and Democracy saisit la Cour constitutionnelle

source : mail de info@justicedemocracy.org, le 19/11/2011

—–>>> début du mail

D’avance merci pour votre aimable contribution à la diffusion de cette communication

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lire la suite

Pour que s’arrête la peur !

 

Pierre PICCININProfesseur d’histoire et de sciences politiques

Europe – Sionisme – Pour que s’arrête la peur ! (La Libre Belgique, 28 octobre 2011)

« Conflit israélo-palestinien : dérapage à l’ULB », La Libre Belgique, 27 septembre 2011

Le mardi 27 septembre, le quotidien La Libre Belgique (LLB), auquel je collaborais depuis plusieurs années, a publié un billet assassin m’incriminant personnellement, ainsi que Souhail Chichah, chercheur en économie de la discrimination à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).

Selon les termes de ce billet, Souhail Chichah et moi-même, tous deux « membres de l’ULB », aurions « approuvé les outrances d’un étudiant en sciences politiques » qui, dans un commentaire posté sur le site de socialisation Facebook, qualifiait de manière peu amène le philosophe Guy Haarscher, professeur à l’ULB (l’étudiant réagissait aux prises de position de ce professeur, favorable à l’intervention de l’OTAN en Libye).

À l’origine de ce billet ? Une déclaration de l’Union des Étudiants juifs de Belgique (UEJB), qui, faisant écho à une publication du site Philosémitisme, se disait inquiète de « l’importation du conflit israélo-palestinien en Belgique ».

Lire la suite

Urgence pédagogique à l’attention des médias français

Face à l’indigeste tarte à la crème qui nous a été proposée ces derniers jours par l’ensemble des médias français célébrant le « triste anniversaire des 5 ans de détention du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit », il me paraît urgent de rappeler certains faits:
–          > le prisonnier en question est un soldat. Capturé par la résistance palestinienne lors d’opérations dans la Bande de Gaza où il n’avait rien à y faire, sinon exercer comme ses compères, ses exactions à l’encontre de populations occupées;
–          > rappel: qu’est-ce qu’un soldat? C’est un individu qui accepte une formation au combat et à la guerre. En d’autres mots, son apprentissage a pour objectif de tuer;
–      > les lois israéliennes permettant à tout individu de refuser d’effectuer son service militaire, en devenant objecteur de conscience, c’est donc le strict choix de ce soldat de le prester ou non, et donc, d’en subir les risques éventuels en connaissance de cause;
–       > en-dehors de faire l’apologie du service militaire et de celles et ceux qui s’y soumettent, je ne vois pas très bien le but de ces relais médiatiques, sauf à penser que l’Etat français et les médias qu’il contrôle, sont singulièrement complices de soutien à l’apartheid contenu, mis en place et vérifié chaque jour dans l’idéologie sioniste.

Lire la suite

De l’art du sondage comme technique de propagande…

 

« La moitié des élèves musulmans à Bruxelles sont antisémites »[1]… est ce qui ressort d’une étude intitulée « Jong in Brussel » de la plate-forme Onderzoek Jeugd et dont les résultats ont été publiés jeudi 12 mai 2011 dans le journal De Morgen.

Ce qui me cause souci, n’est pas tant l’« étude » de la plate-forme  Onderzoek Jeugd, mais le relais qu’en fait la presse, sans autres éléments que ceux qui lui sont fournis par cette « étude », ce qui participe ainsi de manière passive au risque de banalisation de l’islamophobie.

Lire la suite

Interview concernant l’assassinat de Ben Laden

 

Ce Lundi 02 Mai 2011 vers 13h30, j’ai été interviewé par Madame Marie Pierre Deghaye, journaliste à la RTBF, à propos de l’assassinat d’Oussama Ben Laden.

 

Cette interview a été réalisée dans le cadre du journal télévisé.

 

Lors de cette entretien, j’ai mis en avant que j’étais profondément contre la peine de mort. C’est clairement un assassinat ciblé et illégal. Que j’ai toujours appris que tout homme avait droit à un procès. Que si l’assassinat de Ben Laden est confirmé, je me range du côté des familles des victimes du 11 septembre 2001 qui ne connaîtront jamais la vérité issue un procès.

Lire la suite

Marokkanen wijzen voorstellen koning af tijdens protestactie

24 april 2011 ( MO* ) —In Marokko vindt voor de derde keer een grote protestactie plaats in verschillende steden. De manifestanten wijzen hiermee de voorstellen van koning Mohammed VI voor een grondwetswijziging af en uiten tevens hun ontevredenheid over de berichtgeving in Marokkaanse media. Ook in Europese steden vinden solidariteitsacties plaats.

Lire la suite

Pourquoi je soutient les intifadas arabes et m’ oppose à l’intervention occidentale.

Mohamed Bouazizi, un jeune chômeur diplômé de 26 ans, survivait en vendant des fruits et des légumes à Sidi Bouzid. Il s’est immolé le 17 décembre 2010. La jeunesse tunisienne est choquée par le geste de Mohamed Bouazizi. Il meurt le 4 janvier 2011, dix-huit jours après son acte désespéré. Environ 5.000 personnes assistent à ses funérailles le 5 janvier.

Mohamed Bouazizi voulait dénoncer une injustice, il a déclenché une révolution.

Dix jours plus tard, le régime despotique de Zine El-Abidine Ben Ali, en place depuis 23 ans, s’effondre.

Le 25 Janvier, des milliers d’Égyptiens descendent dans les rues du Caire aux cris de «Moubarak dégage!». Le 11 février, Moubarak dégage.

Lire la suite