« PRISON BREAK… »

 

« PRISON BREAK… » par Jean FLINKER, membre du Comité pour la Liberté d’Expression et d’Association (CLEA) www.leclea.be

La Revue Contradictions vous présente « L’affaire Luk Vervaet » Sur l’interdiction professionnelle de l’enseignant en milieu carcéral, Luk Vervaet Numéro spécial n° 133 – 136 pages – 10 euros CONTACT POUR TOUTE COMMANDE : f.thirionet@wol.be

Il donnait cours à des détenus depuis près de six ans quand, de manière péremptoire, Luk Vervaet est mis devant le fait accompli : il lui est désormais interdit d’exercer ses activités d’enseignant en prison. Raison officiellement invoquée : «Sécurité publique». A ce jour, et malgré trois recours en extrême urgence devant le Conseil d’Etat, M. Vervaet n’a jamais pu dénouer cette mesure d’éloignement totalement arbitraire. «Arbitraire» parce qu’elle n’est explicitée par aucun élément concret avérant la commission d’une quelconque faute professionnelle.

Lire la suite

Contre l’isolement carcéral

Samira Benallal : Pour rappel, nous nous sommes rassembler pour dénoncer un déni de justice, un isolement arbitraire et contre productif que subit mon frère Nordin Benallal depuis 1 an dans les HQS de la prison de Bruges. Du cas concret de Nordin, nous voulions dénoncer le traitement inhumain que vivent les détenus mis en … Lire la suite

Gérard De Coninck, un ex-directeur de prison témoigne…

Le Soir Justice /  20 octobre 2011
Un ex-directeur de Lantin et Ittre sort un livre critique sur le système belge
« Des prisons trop peu humaines » :

« Des prisons trop peu humaines »

DORZEE,HUGUES
Page 8
Jeudi 20 octobre 2011

Justice Un ex-directeur de Lantin et Ittre sort un livre critique sur le système belge

Lire la suite

Troy Davis avait fait parvenir une lettre à ses avocats. En voici de larges extraits

« Je veux vous remercier tous pour vos efforts et votre dévouement en faveur des droits de l’homme et de la bonté humaine ; lors de ces dernières années, j’ai éprouvé tant d’émotions, de joie, de tristesse… sans jamais perdre la foi. C’est grâce à vous tous que je suis en vie aujourd’hui (…) Ma soeur Martina me dit (…) qu’elle n’arrêtera jamais de se battre pour me sauver la vie et prouver au monde que je suis innocent de ce crime terrible.

Lire la suite

La marche des Sans Papiers

La marche des Sans Papiers Le 19 Juillet 2011 

Le mardi 19 juillet, près de 200 sans-papiers ont manifesté devant les bureaux du cdH et devant le cabinet du secrétaire d’État à la politique de Migration et d’Asile, Melchior Wathelet.
Nous avons interrogé les manifestants sur les raisons de leur engagement.

Bachir du SPBelgique et Olivier de Bxlaique

Lire la suite

« Nordine Benallal : pour l’exemple… »

Le vendredi 22 juillet, le tribunal de première instance de Bruxelles, siégeant en référé, a entendu la plainte de Nordine Benallal contre l’Etat belge sur son enfermement en isolement. Par l’intermédiaire de son avocat, Maître Joke Callewaert, Nordine demande au tribunal de mettre fin à son enfermement dans la section spéciale AIBV (‘Afdeling voor Individuele Bijzondere Veiligheid’) ou QMSPI (‘Quartiers de Mesures de Sécurité Particulières Individuelles’) de la prison de Bruges, où il se trouve depuis 9 mois. Il demande à pouvoir bénéficier d’un régime carcéral normal, pouvoir étudier et travailler comme les autres détenus. Il demande au tribunal de condamner l’Etat belge à 1000 euros d’amende par jour au cas où celuici n’appliquerait pas le jugement du tribunal.

Ce jugement est attendu pour le 29 juillet.

Lire la suite

Lorsque la Sûreté de l’Etat perd les pédales : l’affaire Taouil et l’affaire Vervaet

*Eric Hulsens (°1949) a étudié la philologie des langues germaniques et la philosophie aux universités d’Anvers et de Louvain. Il a enseigné le journalisme dans l’enseignement supérieur et il est commentateur et essayiste, spécialisé dans la discussion sur l’islam. (ehulsens@gmail.com)

Article publié dans la Revue Contradictions nr 133

Lire la suite

Urgence pédagogique à l’attention des médias français

Face à l’indigeste tarte à la crème qui nous a été proposée ces derniers jours par l’ensemble des médias français célébrant le « triste anniversaire des 5 ans de détention du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit », il me paraît urgent de rappeler certains faits:
–          > le prisonnier en question est un soldat. Capturé par la résistance palestinienne lors d’opérations dans la Bande de Gaza où il n’avait rien à y faire, sinon exercer comme ses compères, ses exactions à l’encontre de populations occupées;
–          > rappel: qu’est-ce qu’un soldat? C’est un individu qui accepte une formation au combat et à la guerre. En d’autres mots, son apprentissage a pour objectif de tuer;
–      > les lois israéliennes permettant à tout individu de refuser d’effectuer son service militaire, en devenant objecteur de conscience, c’est donc le strict choix de ce soldat de le prester ou non, et donc, d’en subir les risques éventuels en connaissance de cause;
–       > en-dehors de faire l’apologie du service militaire et de celles et ceux qui s’y soumettent, je ne vois pas très bien le but de ces relais médiatiques, sauf à penser que l’Etat français et les médias qu’il contrôle, sont singulièrement complices de soutien à l’apartheid contenu, mis en place et vérifié chaque jour dans l’idéologie sioniste.

Lire la suite