Les ‘Mères d’Europe’ demandent au gouvernement fédéral de rapatrier immédiatement les enfants belges des camps kurdes

Les ‘Mères d’Europe’ demandent au gouvernement fédéral de rapatrier immédiatement les enfants belges des camps kurdes

Les ‘Mères d’Europe’ mèneront une action paisible proche de la Gare Centrale. Elles s’ exprimeront aux cliquetis de pot de 2 avril jusqu’au 5 avril ’19, de 16.30 h à 18.30 h. Les ‘Mères d’Europe’ demandent au gouvernement fédéral de rapatrier immédiatement les enfants belges des camps kurdes et de poursuivre les combattants de EI en Belgique. Parmi les enfants sont des orphelins, des malades et des morts à déplorer. Ils souffrent tous de privation, de malnutrition et d’ insécurité. Ces enfants ne sont pas tenus à mourir là-bas parce que le gouvernement refuse de juger leurs parents ici. Ne rien faire pour eux revient à une omission volontaire. RAMENÉ-LES VITE !
https://www.facebook.com/events/391669888054946/?active_tab=about

Les enfants belges en Syrie/Irak: : Ramenez les

Elisabeth De S.

heeft deze petitie aangemaakt voor

Les enfants belges en Syrie/Irak:
Vous approuvez cette demande au gouvernement belge de travailler rapidement et activement au retour controlé des enfants et des épouses Belges de combattants syriens, en accordant la priorité aux malades, aux nouveau-nés et à leurs mères. Le retour contrôlé permet au gouvernement de poursuivre les parents en justice pour les délits commis. La Belgique dispose des services de soins (à la jeunesse) nécessaires pour accompagner ces enfants et leurs familles (d’ accueil). Ils n’ont pas d’ avenir en Syrie ou en Irak. Ils sont enfermés dans des camps ou des orphelinats dans de mauvaises conditions de vie. Ces enfants-victimes souffrent des choix de leurs parents belges. Nous plaidons pour leur retour rapide, sur la base des droits universels de l’homme et de l’ enfant. Le rapport (13-10-2018) de G. Loots et Child Focus concernant 15 jeunes enfants belges, vivant dans les camps syriens (Al-Hol et Al-Roj), rapporte le manque d’ éducation, de stimuli sains, les traumatismes modérés, des défiences linguistiques ainsi que l’ état psychologique inquiétant des mères, dû au stress et au désespoir.

La directrice du Comité de la Direction de la lutte contre le terrorisme de l’ ONU (CTED) Michèle Coninsx, suit la politique antiterroriste des Etats membres de l’ONU. Elle fait un appel à ne pas abandonner les enfants des combattants syriens.
Dr. Abdul Karim Omar, le représentant-étranger du gouvernement autonome démocratique des Kurdes de Syrie du Nord, a lancé un appel à une quarantaine de pays pour qu’ils reprennent  des combattants, des enfants et des mères belges en Syrie. Seuls quelques pays ont suivi cet appel et d’ autres pays préparent leur retour en consultation avec les Kurdes.
Les gouvernements européens sont tenus à rapatrier leurs combattants  identifiés puisque les camps kurdes et irakiens seront finalement démantelés. Les pays concernés devraient assumer leur responsabilité par des raisons humanitaires, pédagogiques et de sécurité. Des experts, des avocats et des grands-parents ont déjà entrepris des démarches p.e. par la poursuite du gouvernement belge devant les tribunaux. 

      Signez

Spread the love

Laisser un commentaire