Pour le retrait des écrans vidéos dans l’espace public à Bruxelles

Spread the love

Pétition à M. le Bourgmestre de Bruxelles et au Collège des Échevins

Pour le retrait des écrans vidéos dans l’espace public à Bruxelles

Depuis quelques mois, des écrans vidéo à LED sont installés dans l’espace public de la ville de Bruxelles. Des panneaux de ± 20m² comme rue de la Loi ou place Stéphanie, ou de ± 2m² dans de nombreuses voiries, comme avenue de la Toison d’Or, avenue Louise ou boulevard de l’Empereur.

L’installation de ces écrans va à l’encontre du bon sens et des objectifs des autorités publiques :

  • Ces écrans consomment beaucoup d’énergie : chacun de ces écrans consomme autant d’électricité que deux familles belges moyennes1 (c’est un des scandales révélés par le film « Demain »). Ils représentent donc un important gaspillage d’énergie et contribuent au changement climatique2.

  • Ces écrans sont intrusifs : nos yeux et notre cerveau sont instinctivement attirés par la luminosité excessive et par le mouvement des images de ces panneaux. Ils représentent une nouvelle agression à laquelle il est très difficile d’échapper, très dégradante pour le cadre de vie, pour le patrimoine et pour les paysages. Nous réclamons un environnement agréable et convivial. La priorité au bien-être des citoyens et pas au profit commercial de quelques annonceurs.

  • Ces écrans sont dangereux : ils sont conçus pour attirer le regard des automobilistes et des autres usagers de la route et toujours installés dans le sens du trafic. Ils les distraient de la conduite et augmentent donc le risque d’accident que les autorités publiques sont censées diminuer. D’ailleurs, en Région wallonne, la circulaire du 11 décembre 2013 encadre strictement l’installation de ces panneaux3.

  • Ces écrans sont interdits par la loi : selon le code de la route, article 80.2, « Il est interdit d’établir sur la voie publique des panneaux publicitaires, enseignes ou autres dispositifs qui éblouissent les conducteurs » et « Il est interdit de donner une luminosité d’un ton rouge ou vert à tout panneau publicitaire, enseigne ou dispositif [situé à moins de] 75 mètres d’un signal lumineux de circulation, à une hauteur inférieure à 7 mètres au-dessus du sol »). En outre, selon le Règlement régional d’urbanisme de la Région de Bruxelles-Capitale, article 23 : « Dans l’espace public il est interdit de placer de la publicité qui : 1° réduit la sécurité ou la visibilité de l’ensemble des usagers de la voirie ».

Nous demandons donc l’interdiction effective de ces écrans vidéo dans tous les lieux publics et le retrait immédiat de tous les panneaux existants.

1 avec une puissance de 400W/m², un panneau de 2m² a une consommation annuelle de 2m²x400Wx24hx365j = 7.000 kWh environ, contre 3500 kWh pour une famille moyenne. La production d’électricité engendre des émissions de gaz à effet de serre.

2 avec une puissance de 400W/m², un panneau de 2m² a une consommation annuelle de 2m²x400Wx24hx365j = 7.000 kWh environ, contre 3500 kWh pour une famille moyenne. La production d’électricité engendre des émissions de gaz à effet de serre.

3 On y lit entre autre : [ils] sont conçus pour attirer l’attention des personnes […], dont les conducteurs de véhicules. [ils] ont donc notamment pour objectif de détourner l’attention des conducteurs de leur tâche principale qui est la conduite [(…] de nombreuses études [prouvent] que les panneaux LED détournent plus l’attention des conducteurs que la publicité sur les panneaux traditionnels.’

Signer la pétition ici

Laisser un commentaire