Stop à la « sionisation » de nos institutions !

Stop à la « sionisation » de nos institutions !

Stop à la « sionisation » de nos institutions !

En avril 2007, le gouvernement bruxellois a reconnu avoir accordé des licences d’exportations à la Sabca dans le cadre d’un contrat avec Israël Aerospace Industries Ltd. En 2007, la Belgique était le cinquième exportateur d’armes européen vers Israël.

En décembre 2008, l’Union européenne a décidé le « rehaussement » des relations bilatérales avec Israël. Quelques jours plus tard le territoire de Gaza était mis à feu et à sang par l’armée israélienne qui avait donc carte blanche pour commettre, en toute impunité, des « crimes de guerre », voire des « crimes contre l’humanité ».

En 2009, les Nations-Unies adoptent le rapport Goldstone, celui-ci dit que des « actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité » avaient été commis durant les massacres contre la population de Gaza fin décembre 2008. La Belgique lors du vote de la résolution s’abstient !

Neuf mois après le massacre de Gaza, un tapis de fleurs était offert par la Ville de Bruxelles, à Tel-Aviv. Un an après, la Direction du Commerce extérieur du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, en collaboration avec Flanders Investment & Trade et AWEX, organise une mission économique multisectorielle en Israël. Cette mission a eu lieu du 6 au 10 décembre 2009 à Tel-Aviv.

En mai 2010, la « flottille pour la liberté » tente de forcer le blocus de Gaza en apportant une aide humanitaire aux assiégés. La flottille est attaquée dans les eaux internationales par les « pirates militaires » israéliens qui tuent 9 turcs, blessent et prennent en otage les civils présents sur les bateaux dont 5 Belges.

L’ONU vote une résolution pour la mise en place d’une « mission d’enquête internationale ». La Belgique lors du vote de la résolution s’abstient !

AUJOURD’HUI ?

L’aéroport belge de Bierzet est toujours un point de passage obligé pour les armes israéliennes. Dans le rapport semestriel du gouvernement concernant l’importation, l’exportation et le transit ainsi que la lutte contre le trafic d’armes (période du 1er juillet au 31 décembre 2009), on constate qu’une licence d’arme en destination d’Israël a été accordée par le gouvernement bruxellois, dans la catégorie industrie – matériel lourd pour un montant de 772.130 euro.

Nous pouvons constater aussi l’achat à Israël d’armes légères pour un montant de 13.148 euro. Ces armes vont-elles servir à « sécuriser » nos quartiers où est mis en place la « tolérance zéro » ?

Ce dimanche 06 juin 2010, une manifestation pro-sioniste était organisée devant l’ambassade d’Israël à Bruxelles. Cette manifestation était organisée par plusieurs organisations de jeunesse juive (Hanoar Hatzoni, Habronim Dror, Hashomer Hatair, Bne Akiva, UEJB) avec le soutien du CCOJB (Comité de coordination des organisations juives de Belgique). Plusieurs mandataires du MR (dont Corinne De Permentier et Viviane Teitelbaum) et du PP (dont Mischael Modrikamen et Joël Rubinfeld) étaient présents à cette manifestation.

Deux intervenants, David Welner, Président de l’UEJB (Union des étudiants Juifs de Belgique) et Tamar Samash (ambassadrice d’Israël en Belgique) se sont vus offrir les services de la police bruxelloise ! S’adressant à la foule en utilisant le mégaphone de la camionnette des policiers belges, la diplomate israélienne a comparé les récentes victimes du bateau turc à « des cinglés qui viennent se fracasser contre un mur ».

Une dizaine de militants Egalitaires étaient présents pour contre-manifester (à l’écart et encadrés par la police) avec des drapeaux palestiniens collés sur la bouche.

La Belgique peut, seule, sans attendre l’accord de ses partenaires européens, prendre quelques mesures. Nous demandons donc de notre gouvernement :

· qu’il exige immédiatement la mise en liberté de tous les ressortissants belges et internationaux retenus ;

· qu’il exige la restitution des bateaux arraisonnés et l’acheminement des marchandises qu’ils contenaient vers la bande de Gaza ;

· la suspension immédiate des relations diplomatiques entre la Belgique et Israël ;

· la fermeture de l’ambassade israélienne et l’expulsion de l’ambassadeur israélien à Bruxelles ;

· le retour de notre ambassadeur/consul belge posté en Israël ;

· l’instauration du visa à tous les citoyens israéliens désirant se rendre en Belgique, tant que l’État d’Israël empêchera nos concitoyens de se rendre librement en Palestine ;

· qu’il avise les citoyens belges qui effectuent leur service militaire en Israël, qu’ils ne sont pas autorisés à servir dans les territoires occupés. Leur participation aux actions d’une armée d’occupation pourrait entraîner des poursuites judiciaires.

· qu’il lance une campagne pour tracer l’origine des produits israéliens exportés en Belgique et interdire (pas seulement taxer) les produits des colonies ; il s’agit seulement de se conformer au droit et aux décisions de l’Union européenne.

Nordine Saïdi

1er sur la liste Egalité

 

Spread the love

Laisser un commentaire