Caroline Breivik vs Liberté d’expression

Spread the love

 

Nordine, convoqué à la police pour avoir relayé une vidéo sur Facebook

 

Nordine S. est poursuivi pour diffamation à l’encontre de Caroline Fourest.

Nordine S. est poursuivi pour diffamation à l’encontre de Caroline Fourest.

 

Faire circuler une vidéo sur YouTube n’est pas tout à fait sans risque. Un Anderlechtois vient de l’apprendre à ses dépens. Il est poursuivi pour diffamation.

 

Rédaction en ligne

 

Publié le Vendredi 22 Juin 2012 à 06h09

 

Le 8 mai, Nordine S. a découvert dans son courrier une convocation émanant de la police fédérale le priant de se rendre dans ses locaux. Motif: “ Vous serez entendu en tant que suspect pour la diffusion sur votre mur public ” Facebook » en date du 13/02/2012, d’une vidéo intitulée « Breivik: le terroriste préféré de l’islamophobe Caroline Fourest. »

 

Quel contenu litigieux cette vidéo contient-elle? Un appel au meurtre et au sang? Une parodie de mauvais goût? Rien d’aussi explosif… Il s’agit d’une photo montrant Caroline Fourest examinant un exemplaire de Charlie Hebdo consacré au tueur. Aucun commentaire audio n’accompagne la capsule vidéo. Seule figure, en bandeau noir sous l’image, cette petite phrase assassine: “ Faites comme Caroline Fourest, rejoignez les islamophobes d’Europe et fabriquez des Anders Breivik ”.

 

“ En me rendant au poste, je me suis demandé qui avait déposé plainte contre moi. Breivik ou Fourest? On m’a dit que c’était Fourest. ”

 

L’Anderlechtois s’étonne quand même de la chose vu qu’il n’est absolument pas à l’origine de cette vidéo de 15 secondes! Il n’a fait que relayer le document.

 

On ne peut user de ses droits et liberté pour en abîmer ou en détruire une autre ”, rétorque Marc Uyttendaele qui défend la plaignante et qui estime que cette plainte en diffamation ne constitue en rien une entrave à la liberté d’expression.

 

Dorénavant vous réfléchirez à deux fois avant de relayer une vidéo sur le plus célèbre des réseaux sociaux.

 

Source

 

  • VIDÉO : Nordine Saidi

 

Nordine Saidi, 1er sur la liste Égalité, sur la Palestine, l’égalité devant la précarité, la discrimination, le colonialisme belge, …


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Burka Blabla – Je suis dangereux! par Nicolas_Ingargiola

N’y a-t-il pas eu, dans le chef des médias et commentateurs en tout genre, la construction d’une « storytelling », un récit imagé et stéréotypé qui a cristallisé des réactions de rejet, voire d’horreur, face à ce qui s’est passé cette soirée du 7 février ? Comment expliquer que partout, sur internet et dans les réseaux sociaux, sur les campus et dans les discussions, cette storytelling a pris le pas sur les autres interprétations ? Et, au fond, a-t-on pris le temps d’écouter les revendications et les motivations des participants de la « Burqa Pride » ? Le temps de comprendre ce que signifiait leur slogan : « BURQA-BLA-BLA ! » ? Ce slogan que beaucoup ont agité comme la preuve du danger et de l’intégrisme larvés de cette action, mais que peu ont pris le temps de décortiquer ?

Face à ce flot « d’informations », plusieurs personnes, participants ou pas de cette « Burqa Pride », ont pris conscience qu’il était urgent d’articuler un contre-récit. La publication de cet ouvrage est un acte politique. Il propose aux lecteurs une série de textes parus « à chaud », dans les jours qui suivirent cette soirée du 7 février, ce « mardi noir » tels que certains ont pu l’appeler. Il revient sur les faits précis, sur les évènements tels qu’ils se sont déroulés, aborde les enjeux et les modalités de ce débat, analyse les objectifs et les buts de ce chahut

1 réflexion au sujet de “Caroline Breivik vs Liberté d’expression

Laisser un commentaire