l’échec de la gauche à construire une utopie réaliste

 

 

 

 

La montée du FN ou l’échec de la gauche à construire une utopie réaliste

 

Le Monde.fr |

 

Par Sophie Heine, politologue, University of Oxford, Université libre de Bruxelles

Le score significatif réalisé par Marine Le Pen au premier tour des élections présidentielles françaises devrait pousser la gauche à l’autocritique. Ce résultat s’inscrit en effet dans une droitisation plus générale des couches populaires qui devrait inquiéter tous les progressistes : comment se fait-il qu’une partie croissante des pauvres, des précaires, des chômeurs, bref, de l’électorat naturel de la gauche, se soit détournée de cette dernière pour voter pour la droite conservatrice et extrême ? Pour asseoir une majorité solide, indispensable pour légitimer n’importe quel programme volontariste face aux acteurs financiers, la gauche devra à terme relever ce défi de reconquête d’un électorat populaire passé à droite.

Lire la suite

Faites de la musique, pas des centres fermés!

« Un jour nos livres d’histoire rapporterons que dans les années 2000, des milliers de migrants mourraient dans les mers pour atteindre nos frontières, que les survivants étaient enfermés dans l’indifférence la plus totale ».

Lire la suite

Centre fermé « Caricole » : les murs changent, l’indignité reste

Communiqué de presse du 25 avril 2012-
Centre fermé « Caricole » : les murs changent, l’indignité reste
 

centre-ferme-127bis

Aujourd’hui, la Belgique inaugure un nouveau centre fermé, le « Caricole ». Ce centre servira à enfermer toujours plus d’étrangers et de demandeurs d’asile. Une pratique que le CIRÉ juge inhumaine et inacceptable. Parce que, même flambant neuf, ce centre poursuit le même objectif: priver de liberté des personnes qui n’ont commis aucun crime et qui demandent protection à la Belgique.

C’est ce mercredi que le centre fermé « Caricole » ouvre ses portes à Steenokkerzeel. Il remplace le centre de transit 127, et le centre Inad – pour « inadmissibles » – situé dans l’aéroport de Zaventem. Dans ce nouveau centre, l’Office des étrangers pourra enfermer des demandeurs d’asile et des étrangers auxquels on refuse l’accès au territoire belge.

Lire la suite

Personne n’est illégal / Geen mens is illegaal

Rendez-vous dès 14h00 devant l’entrée principale de la Gare Centrale Bruxelles pour un « rassemblement statique ».
Nous demandons:
(1) Une solution politique pour les sans-papiers de ce pays
(2) Une solution humaine pour les grévistes de la faim dans les plus brefs délai

Lire la suite

Occupation du siège du ps et arrestations manu militari

Depuis 91 jours, 23 sans-papiers sont en grève de la grève de la faim à la VUB. Malgré les manifestations et les rencontres avec quelques subordonnés de Maggie de Block et du PS, aucune solution n’a pour l’instant été apportée à la situation de plus en plus critique des grévistes de la faim. La situation et le manque de réaction des soi-disant décideurs politiques n’étant plus acceptable, des militants ont décidés de renverser le rapport de force en occupant le siège du ps afin de provoquer une rencontre avec Elio Di Rupo en personne ou avec son cabinet (et non plus des vassaux). Le communiqué des militants stipulait « nous lui demandons de parler de cette situation d’urgence humanitaire au sein du gouvernement et de trouver une solution au plus vite, en utilisant le pouvoir discrétionnaire pour attribuer un permis de séjour de minimum un an et un permis de travail C aux 23 grévistes de la faim ».

Lire la suite

Le Piège de Dublin: la face cachée de la crise grecque

A travers l’histoire d’un demandeur d’asile afghan qui a remporté une victoire historique à  la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ce film jette un regard nouveau sur les conséquences des politiques migratoires dans un pays mis à genoux par la crise économique: la Grèce.

« Le Piège de Dublin » interroge politiciens, intellectuels, militants, immigrés et extrémistes afin de comprendre comment des mesures d’austérité, combinées à  une vague migratoire sans précédent et un système de rapatriement européen inéquitable connu sous le nom de Dublin II, engendrent des tensions raciales, une montée du nationalisme et une crise humanitaire aux frontières extérieures de l’Europe.

Lire la suite