La neutralité n’existe pas, il s’agit de la subjectivité blanche.

Contre la suprématie blanche, « La dignité ou la mort »[1]

La neutralité n’existe pas, il s’agit de la subjectivité blanche.

Je pose donc mon cadre d’énonciation. Je ne suis pas blanche, je suis algérienne avec le privilège acquis par la violence coloniale, d’avoir un passeport français. Je n’ai pas fait de grandes études. Déjà au lycée je désertais. J’ai osé m’immerger à 35 ans « dans la gueule du loup » pensant avoir les reins assez solides.

Lire la suite