Communiqué de presse de la Coordination des sans-papiers de Belgique

La coordination des Sans Papiers a rédigé un cahier des recommandations par et pour eux-mêmes en vue des prochaines élections, à différents niveaux de compétences. Ci-dessous le texte de leurs revendications à l’attention des  candidats.

Pour la première fois sans doute, nous, sans-papiers, avons réalisé nous-mêmes une vaste enquête qualitative sur notre situation de sans-papiers en Belgique. Dans le cadre des élections communales d’octobre 2018, la Coordination des sans-papiers de Belgique présente les conclusions de l’enquête et dresse une liste de recommandations pour améliorer nos conditions de vie de sans-papiers à l’échelle communale. #communales2018 #Bruxelles

Lire la suiteCommuniqué de presse de la Coordination des sans-papiers de Belgique

Les pouvoirs publics ne peuvent pas continuer à nous exclure alors que nous vivons ici depuis des lustres

–> Dans le cadre de la mobilisation internationale pour la régularisation des sans-papiers et contre les politiques migratoires de l’Union européenne et de ses États membres, la Coordination des sans-papiers de Belgique manifestera le dimanche 10 juin 2018. Rendez-vous à 14 h Gare du Nord à Bruxelles.

Une opinion de Serge Bagamboula pour la Coordination des sans-papiers de Belgique.

Les pouvoirs publics ne peuvent pas continuer à nous exclure alors que nous vivons ici depuis des lustres.

Depuis 2014, la Coordination des sans-papiers de Belgique tente de vaincre l’absurdité de la politique d’asile et de migration qui s’est installée dans ce pays. Aujourd’hui, il est clair pour tous que les choix qui ont été adoptés par le gouvernement dans ce domaine s’éloignent des droits humains et ont produit des effets désastreux : les arrestations au parc Maximilien, l’expulsion de sans-papiers vers le Soudan (en violation de l’article 3 de la Convention européenne des droits humains qui interdit l’expulsion d’une personne vers un État où elle risque d’être soumise à la torture), le projet de loi permettant les perquisitions à domicile chez des personnes sans papiers et des citoyens solidaires, et enfin le ciblage d’interventions policières pour traquer les sans-papiers dans le monde associatif, social et culturel. Sans oublier l’ouverture prochaine d’un centre fermé pour enfants et le tragique décès de la petite Mawda, tuée d’une balle policière.

Lire la suiteLes pouvoirs publics ne peuvent pas continuer à nous exclure alors que nous vivons ici depuis des lustres