10e anniversaire des funérailles de la Maison de l’Image au Pathé-Palace

http://farm3.static.flickr.com/2491/4050371190_bc8e0cc488.jpg

IN MEMORIAM
10e anniversaire des funérailles de la Maison de l’Image au Pathé-Palace

C’est fou comme le temps passe, non? Déjà dix ans qu’a débuté cette triste pantalonnade!

Pourtant, rien ne laissait prévoir un tel « sur place » quand le Ministère de la Communauté Wallonie-Bruxelles, dont j’étais l’expert pour l’audiovisuel, lança une étude pour décider de la destination future du bâtiment du “Pathé-Palace” que le Théâtre National allait quitter en 2004.

Après analyse de la situation de la distribution cinématographique « art et essai » à Bruxelles et consultation de nombreux professionnels, le dossier “Maison de l’Image”, élaboré avec l’aide de spécialistes de l’audiovisuel, était remis aux responsables administratifs et politiques.
On était en 2003!

Depuis lors, on a assisté à une longue et pitoyable saga, truffée de manœuvres tortueuses, de déclarations doucereuses et de silences hypocrites… jusqu’à aujourd’hui.
Le contenu de la « Lettre ouverte au Secrétaire Général » de septembre 2005 (ci-jointe), dénonçant les incohérences et irrégularités de ce dossier, n’a jamais été dénoncé ou contredit.
Cette lettre s’est, bien malheureusement, révélée prémonitoire.

Lire la suite10e anniversaire des funérailles de la Maison de l’Image au Pathé-Palace

Être Afghan en Belgique

Par Julie Jaroszewski et Aurore Van Opstal, 31 décembre 2013

Depuis plusieurs mois, 400 afghans demandeurs d’asile luttent pour obtenir une régularisation collective ainsi qu’un moratoire sur les expulsions en Afghanistan. Afin de mieux comprendre leurs parcours, leurs revendications et leurs motivations, FDC est parti à la rencontre de l’un d’entre-eux. Ramin D. Boy, 18 ans, raconte son parcours personnel et, avec une intense lucidité, partage son analyse politique de la situation afghane, des impacts de la Belgique sur cette dernière et de la manière dont le « dossier afghans » est traité aujourd’hui par les autorités belges.

ramin3

Ramin D.Boy, 18 ans, afghan, étudie à Anvers.

Lire la suiteÊtre Afghan en Belgique

« Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

Jean Ziegler : « Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

Les ressources de la planète peuvent nourrir 12 milliards d’humains, mais la spéculation et la mainmise des multinationales sur les matières premières créent une pénurie. Conséquence : chaque être humain qui meurt de faim est assassiné, affirme Jean Ziegler, ancien rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation. Il dénonce cette « destruction massive » par les marchés financiers. Des mécanismes construits par l’homme, et que l’homme peut renverser. Entretien.

Propos recueillis par Elodie Bécu

 

 

 

 

 

Lire la suite« Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

Bilan des élections communales

Bilan des élections communales

Pourquoi l’égalité ?

Lire la suiteBilan des élections communales

Nordine Saïdi, tête de liste à Anderlecht

Pour ÉGALITÉ à Anderlecht ou je me présente je propose

Lire la suiteNordine Saïdi, tête de liste à Anderlecht

Hommage à Mahmoud Darwich, grand poète palestinien

Mahmoud Darwich (en arabe : محمود درويش), né le 13 mars 1941 à Al-Birwah en Galilée (Palestine sous mandat britannique) et mort le 9 août 2008 à Houston (Texas, États-Unis), est une des figures de proue de la poésie palestinienne.

Avec Ramzi Aburedwan et les musiciens de Dal’Ouna, le jeune chanteur palestinien Oday Khatib, des musiciens angevins, l’intervention de Kwal pour le Slam …

Lire la suiteHommage à Mahmoud Darwich, grand poète palestinien

Pourquoi nous sortons de nos quartiers?

je vie dans une société, riche en diversité, ne touche pas à mon identité, elle fait partie de l’humanité pourquoi nous sortons de nos quartiers? Il y en a marre d’être stigmatisé nous sommes la majorité, à vouloir la diversité, nous sommes la majorité, à vouloir de l’égalité je refuse d’être assimilé, y a pas … Lire la suitePourquoi nous sortons de nos quartiers?

« c’est résister… »

 

par Manza Abdeslam Eliott Ness, jeudi 31 mai 2012

 

Entre les bruits et les plaies,

 

mes rires et mes secrets

 

mes larmes dans mes couplets 

 

ma haine dans mon toupet 

 

mes cris de guerre pour la paix

 

mes frères sur les tranchées, 

 

époque de fou, amère à mort,

 

ça va clacher! 

Lire la suite« c’est résister… »

Quand Bruxelles censure Dieudonné

 

Une première européenne : la police bruxelloise a empêché manu militari le spectacle de l’humoriste Dieudonné ! Malgré l’absence de violences ou   « d’incitations à la haine », des moyens répressifs disproportionnés ont été déployés : dix fourgons, une autopompe anti-émeutes, plus d’une centaine de policiers ! A la clé : menaces de tabassage et d’arrestation de 300 spectateurs si la représentation se poursuivait …  A la lumière d’un manifeste censuré d’Albert Camus (1), voici l’unique reportage de cette soirée hallucinante. En opposition à une désinformation médiatique qui masque  une question centrale : laisserons-nous écraser nos libertés par le lobby pro-israélien et sa police politique ? 

Lire la suiteQuand Bruxelles censure Dieudonné

« Printemps des quartiers » Discours d’ouverture

 

Nous sommes aujourd’hui ici  au premier meeting de printemps des quartiers populaires et nous le Groupe des Associations de Bagnolet, nous sommes heureux d’accueillir cette initiative à Bagnolet dans une ville de Seine Saint-Denis.

 

C’est un département emblématique dans l’histoire des quartiers populaires en France, c’est aussi dans ce département qu’a débuté la révolte de 2005 dans la ville de Clichy sous Bois le 27 octobre 2005, c’est d’ailleurs à la date anniversaire le 27 octobre 2011 que l’appel « printemps des quartiers »  a été lancé sur le site de Médiapart.

 

Alors pourquoi se joindre à cette initiative ? Pour nous en tant que groupe d’associations qui milite dans les quartiers il nous a paru tout de suite évident que nous devions nous joindre à cette initiative.

Lire la suite« Printemps des quartiers » Discours d’ouverture