De magnifiques ’portraits’… où est le problème?

De magnifiques ’portraits’… où est le problème?

Spread the love

*

De magnifiques ’portraits’… où est le problème?

Il est probable, compte tenu de votre intérêt pour les peuples indigènes, que vous ayez vu la couverture du livre récent de Jimmy Nelson Avant qu’ils ne disparaissent. Ce livre présente des photographies spectaculaires de peuples indigènes du monde entier et prétend être un ‘document ethnographique irremplaçable’. Mais à quel point les portraits de Nelson sont-ils réels?

Survival pense que le travail de Nelson est un fantasme préjudiciable pour les peuples indigènes. Ses photographies montrent des membres de tribus vêtus et parés comme ils ne le feraient pas naturellement – ses photos de jeunes filles waorani d’Equateur, par exemple, les montrent totalement nues avec pour seul vêtement un cache-sexe en feuille de vigne qu’elles n’ont jamais porté. Nelson passe sous silence la violence génocidaire à laquelle beaucoup de tribus photographiées sont soumises. Mais le plus insidieux est peut-être que Avant qu’ils ne disparaissent suggère que leur ‘disparition’ est à la fois naturelle et inévitable. Or, les peuples indigènes ne ‘disparaissent’ pas : on les fait disparaître, en volant illégalement leurs terres et leurs ressources et cela peut être arrêté. Pour en savoir plus»

 

*

En images : le monde spirituel des Yanomami

Pour les Yanomami de l’Amazonie brésilienne, le monde des esprits occupe une part fondamentale de la vie. A travers les rêves et les transes, les chamanes yanomami transcendent les limites physiques de leur corps pour communier avec les esprits. Voir la galerie»

Survival n’abandonnera son combat que lorsque le monde aura compris que les droits fondamentaux des peuples indigènes doivent être respectés et garantis.

 

Laisser un commentaire