Sabotage et terrorisme : ne pas confondre

On est bien vite qualifié de terroriste par les temps qui courent.

Gabrielle Lefèvre

Il suffit de dire un mot de travers ou de s’exprimer sans nuances et voilà que l’une ou l’autre procédure s’enclenche, inexorablement, broyant au passage l’innocence de l’enfance et la liberté d’expression.

On pourrait rire de ce qui est arrivé à un gamin de 8 ans à Nice, embarqué au poste pour avoir osé dire qu’il était d’accord avec les tueurs des caricaturistes de Charlie. Il a été entendu au titre d’ »apologie du terrorisme ». Même si la direction de l’école et les policiers semblaient plutôt s’intéresser au père de cet enfant, le procédé est une atteinte impardonnable aux droits de l’enfant. Et de cela, il est impossible de rire.
Plus grave cependant est l’arrestation et la détention pendant déjà cinq mois de militants italiens du mouvement No Tav, des opposants à la ligne à grande vitesse censée relier Lyon à Turin.

Lire la suiteSabotage et terrorisme : ne pas confondre

Le point aveugle des Blancs

Le point aveugle des Blancs Noel Ignatiev et Theodore Allen   La lutte de libération noire et la lutte de classe sont-elles des combats parallèles et indépendants l’un de l’autre  ? C’est une question stratégique qui a valu l’explosion de l’organisation emblématique de la  New Left  américaine des années 1960, Students for a Democratic Society … Lire la suite Le point aveugle des Blancs

La négrophobie (racisme anti-Noirs) : parent pauvre de l’antiracisme belge

La négrophobie ou le racisme anti-Noirs est cette forme de répulsion, de violence, de haine mise en œuvre de manière spécifique en direction des personnes ayant une ascendance ou une descendance africaine ou catégorisées comme « Noire ». C’est la forme de racisme qui bénéficie le moins de visibilité politique, sociale et médiatique, ce pour … Lire la suite La négrophobie (racisme anti-Noirs) : parent pauvre de l’antiracisme belge

Communisme et nationalisme : une lettre inédite de Mirsaid Sultan Galiev

Communisme et nationalisme : une lettre inédite de Mirsaid Sultan Galiev   Olga Bronnikova et Matthieu Renault   L’alliance entre bolchévisme et nationalismes opprimés n’a pas été sans heurts, sans contradictions. C’est ce dont témoigne une lettre inédite en français, datée du 8 septembre 1924 et adressée à la Commission centrale de contrôle du Parti … Lire la suite Communisme et nationalisme : une lettre inédite de Mirsaid Sultan Galiev

Iftar en l’honneur de la Palestine à l’ambassade de Bolivie à Bruxelles

L’ambassade de Bolivie à Bruxelles organise un iftar en l’honneur de la Palestine, vendredi 25 juillet 2014 à Bruxelles (voir lettre d’invitation). Les Panthères de Bruxelles et le PIR y sont cordialement invités. Nous recevons cette invitation avec beaucoup d’honneur et sommes particulièrement touchés par le geste de l’ambassadeur bolivien envers le peuple palestinien martyr … Lire la suite Iftar en l’honneur de la Palestine à l’ambassade de Bolivie à Bruxelles

Baldwin sur la Palestine

« Je voyageais avant l’époque des systèmes de la surveillance électronique, avant l’arrivée des pirates de l’air et des terroristes. Arrivée pour laquelle les gens au pouvoir n’ont à blâmer qu’eux-mêmes. Qui a multiplié les actes de piraterie plus que l’Angleterre, par exemple, ou encore qui est plus doué que mon malheureux pays pour semer … Lire la suite Baldwin sur la Palestine

De magnifiques ’portraits’… où est le problème?

De magnifiques ’portraits’… où est le problème? Il est probable, compte tenu de votre intérêt pour les peuples indigènes, que vous ayez vu la couverture du livre récent de Jimmy Nelson Avant qu’ils ne disparaissent. Ce livre présente des photographies spectaculaires de peuples indigènes du monde entier et prétend être un ‘document ethnographique irremplaçable’. Mais … Lire la suite De magnifiques ’portraits’… où est le problème?

« Figures de la révolution africaine »

Saïd Bouamama , présente son nouveau livre « Figures de la révolution africaine »
Jomo Kenyatta, Aimé Césaire, Ruben Um Nyobè, Frantz Fanon, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Malcolm X, Mehdi Ben Barka, Amílcar Cabral, Thomas Sankara…

Longtemps regardés avec dédain par ceux qui, au cours des trois dernières décennies, décrétèrent la mort du tiers-mondisme et le triomphe du néolibéralisme, ces noms réapparaissent aujourd’hui. Avec l’atmosphère de révolte que l’on sent monter aux quatre coins du monde, ces figures majeures de la libération africaine suscitent un intérêt croissant dans les nouvelles générations.

Lire la suite« Figures de la révolution africaine »

Black Liberation

Black Liberation d’Edouard De Laurot (1967)

Black Liberation (USA 1967, 37 min.), film documentaire d’Edouard De Laurot (ressorti en 1972 sous le titre Silent Revolution).

Ce documentaire militant est une véritable rareté, un film demeuré longtemps « introuvable » – et ce jusqu’à récemment (il a été mis en ligne sur YouTube en 2012). Bien qu’il n’ait pas été commercialisé en DVD, j’ai quand même eu l’occasion de le voir par le passé dans des festivals comme à Saint-Denis en 2009 dans le cadre de la rétrospective « Black Revolution » ainsi qu’à Aix-en-Provence à l’occasion d’une programmation autour du thème « Films, luttes et résistances » (2009) pour laquelle il m’avait été demandé d’en faire une brève présentation. Je me suis alors souvenu d’un texte que j’avais écrit dix ans auparavant pour un mini-mémoire de DEA. Un enseignant bien avisé, sachant que je travaillais sur le cinéma afro-américain, m’avait alors confié une version VHS piratée depuis une copie 16mm de ce documentaire expérimental sur lequel il ne possédait aucune information (pas même le nom du réalisateur). Je dois dire que Black Liberation m’a tout de suite emballé, notamment pour l’authenticité de son discours (j’apprendrai plus tard que Malcolm X en personne y avait apporté sa contribution) mais aussi et surtout pour sa forme étonnante, expérimentale, et tout à fait à même de relayer l’esprit du Black Power. Un film aujourd’hui disponible sur la toile (en VO) à voir à tout prix donc et dont voici une analyse approfondie.

Lire la suiteBlack Liberation

« Roms et riverains : une politique municipale de la race

Un « régime néolibéral de la race » est appliqué aux Roms par une gauche qui a trahi ses engagements et ses militants.  C’est la thèse qui est défendue à quatre mains par le politologue Eric Fassin, les journalistes Carine Fouteau (Mediapart) et Aurélie Windels (Cette France-là) et le militant associatif Serge Guichard dans un livre intitulé « Roms et Riverains – Une politique municipale de la race », publié chez La fabrique, la maison d’édition d’Eric Hazan.

Lire la suite« Roms et riverains : une politique municipale de la race