Ces retraités allemands obligés de retourner au travail

 

Les metallurgistes de Daimler portent un cercueil estampillé: « le travail jusqu’à la tombe » / Kienzle / AP / SIPA

Wolgang, 57 ans, sert des parts de gâteau à la cafétéria d’un centre de soins au coeur de Berlin. Cet homme jovial est pourtant à la retraite depuis plus de deux ans. Après deux crises cardiaques, il a du cesser son activité de chauffeur. Mais impossible pour lui de passer ses journées entre mots croisés et jardinage.

En tant que retraité je touche 525 euros par mois. Je paye un loyer de 440 euros. Avec téléphone, le gaz, etc, il faut rajouter 150 euros. Et cela ne suffit pas. Il faut bien vivre de quelque chose c’est pour ca que je travaille ici.

Lire la suiteCes retraités allemands obligés de retourner au travail

GAZA, ON N’OUBLIE PAS ! GAZA, NOOIT VERGETEN !

 

Il y a trois ans :quand un matin normal à Gaza s’est transformé en horreur.

https://www.facebook.com/event.php?eid=281453798557106

399911_10150550828577526_622417525_10886118_311524029_n

GAZA, ON N’OUBLIE PAS ! GAZA, NOOIT VERGETEN !

GAZA, ON N’OUBLIE PAS !
GAZA, NOOIT VERGETEN !

Il y a trois ans, Israël a déclenché son assaut meurtrier contre la bande de Gaza alors même qu’il l’occupait et lui imposait son blocus. Plus de 1.400 Palestiniens, la plupart des civils, ont été tués.

De nombreuses organisations des droits de l’homme aussi bien qu’une mission spéciale des Nations Unies, dirigée par le juge sud-africain Richard Goldstone, ont accusé Israël d’avoir commis des crimes de guerre. Ces attaques ont provoqué des manifestations tout autour du monde en solidarité avec les Palestiniens gazaouis.

Trois ans après cette agression militaire dévastatrice, la perpétuation de ce blocus illégal constitue une punition collective de la population et sape la crédibilité du droit international humanitaire.

Dans le cadre d’une action citoyenne et pacifique, nous organisons une marche symbolique et une veillée de commémoration à Bruxelles, pour :

  • ·         La fin du blocus de Gaza
  • ·         La démolition du Mur de l’apartheid
  • ·         La fin de l’occupation israélienne illégale de toute la Palestine!
  • ·         Le droit de retourner en Palestine pour tous les Palestiniens!
  • ·         Le soutien à la résistance du peuple palestinien
  • ·         La libération de tous les prisonniers palestiniens
  • ·         Le soutien à la campagne  « Boycott Désinvestissement et Sanctions »

Mardi 27 décembre 2011

Lire la suiteGAZA, ON N’OUBLIE PAS ! GAZA, NOOIT VERGETEN !

Assemblée des Opprimés, le 5 décembre 2011, Durban, Afrique du Sud

 

Assemblée des Opprimés, le 5 décembre 2011,

Durban, Afrique du Sud

Déclaration de La Via Campesina

Nous, l’Assemblée des Opprimés, sommes réunis ce jour pour revendiquer la réforme du système capitaliste néolibéral dans son ensemble. La lutte contre le changement climatique est une lutte contre le capitalisme néolibéral, la paysannerie sans-terre, la dépossession, la faim, la pauvreté et la recolonisation des territoires des peuples d’Afrique et des pays du Sud.

Nous nous sommes  réunis pour faire savoir que l’action directe est la seule arme que possède les peuples opprimés permettant de mettre fin à l’oppression dans le monde et ce sous toutes ses formes.

Lire la suiteAssemblée des Opprimés, le 5 décembre 2011, Durban, Afrique du Sud

Équateur : le courage politique de dire non à la dette et au FMI

 

Le 14 décembre 2008, le président de l’Équateur, Rafael Correa, prenait la décision simple et ferme de ne plus payer la part « illégitime » de la dette publique et de suspendre le remboursement des titres de la dette. Retour sur une réussite politique, sociale et économique.
Rafael Correa annonçait un plan de restructuration ainsi qu’un audit de la dette publique pour en déceler la part « légitime » (la part utilisée dans l’intérêt du peuple équatorien) et celle « illégitime » (le renflouement des banques privées et issue des contrats de dettes illégaux), voire « odieuse » (contractée par des régimes dictatoriaux contre l’intérêt du peuple).

Lire la suiteÉquateur : le courage politique de dire non à la dette et au FMI

Journée internationale des migrants ! Et pendant ce temps là…

 

 

18 décembre journée internationale des migrants !

 

Et pendant ce temps là…

 

Alors qu’à Bruxelles on organise des films, des discours et des débats comme l’Assemblée populaire « Migrants acteurs de citoyenneté »,

 

Alors qu’Annemie Turtelboom (Ministre de la Justice B)se fend d’un discours dont un voici un petit extrait «

 

La migration est un phénomène de tout plus rapides donnent lieu à sans cesse plus de migrations. L’abîme croissant entre le Nord et le Sud est également générateur de flux migratoires. (…)

 

Ceux qui pensent pouvoir encore stopper ou freiner cette migration par des mesures exclusivement répressives se trompent. Ceux qui pensent que la migration est un problème voire un danger, se trompent également. « 

Lire la suiteJournée internationale des migrants ! Et pendant ce temps là…

« Printemps des quartiers » Discours d’ouverture

 

Nous sommes aujourd’hui ici  au premier meeting de printemps des quartiers populaires et nous le Groupe des Associations de Bagnolet, nous sommes heureux d’accueillir cette initiative à Bagnolet dans une ville de Seine Saint-Denis.

 

C’est un département emblématique dans l’histoire des quartiers populaires en France, c’est aussi dans ce département qu’a débuté la révolte de 2005 dans la ville de Clichy sous Bois le 27 octobre 2005, c’est d’ailleurs à la date anniversaire le 27 octobre 2011 que l’appel « printemps des quartiers »  a été lancé sur le site de Médiapart.

 

Alors pourquoi se joindre à cette initiative ? Pour nous en tant que groupe d’associations qui milite dans les quartiers il nous a paru tout de suite évident que nous devions nous joindre à cette initiative.

Lire la suite« Printemps des quartiers » Discours d’ouverture

« La décolonisation de la République reste à l’ordre du jour ! »

mardi 6 décembre 2011
« La décolonisation de la République reste à l’ordre du jour ! » Cinquante ans après, l’actualité de Fanon brûle.

Né à Fort-de-France, parti combattre les armées hitlériennes en Europe, revenu blessé (et décoré) de la guerre, élève brillant au lycée puis étudiant non moins brillant à la faculté de Lyon, médecin-chef compétent à l’hôpital de « Joinville-Blida ». Ainsi présenté, l’itinéraire de Frantz Fanon aurait pu être celui d’un Français, né dans les années 1920, àla formation et à la carrière accomplies et qui aurait même pu aspirer à d’importantes fonctions dites politiques. Pourtant, si on présente ce même parcours comme celui d’un Noir, descendant d’esclaves, qui a choisi d’aller travailler en terre arabe et a fait sien le combat du peuple algérien pour l’indépendance, au point de se sentir lui-même pleinement algérien, alors cet itinéraire n’a plus rien à voir avec celui de notre Français. Encore moins avec celui de notre « homme politique ». La différence, bien entendu, c’est la race.

Lire la suite« La décolonisation de la République reste à l’ordre du jour ! »

Contre le marché transatlantique

 

Dans le plus grand silence, l’Union européenne et les Etats-Unis préparent actuellement la mise sur pied d’un Marché transatlantique. L’objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes. Date butoir ? 2015… c’est-à-dire demain !

Texte de la plateforme contre le marché transatlantique

Lire la suiteContre le marché transatlantique

Mettons un terme à l’isolement des prisonniers

Déclaration faite lors de la Journée Internationale des Droits de l’Homme, le vendredi 10 décembre 2010

Les prisons du monde entier détiennent des prisonniers ayant subi des années d’incarcération cellulaire ou d’autres formes d’isolement. L’isolement à long terme forcé d’une personne est une violation cruelle et inhumaine de leurs droits et besoins inaliénables en tant que membres de l’humanité. L’isolement à long terme des prisonniers doit cesser.

Lire la suiteMettons un terme à l’isolement des prisonniers