Hier Bobby Sands aujourd’hui Khader Adnan (video)


Au terme d’une grève de la faim mémorable, qui fut suivie par de très nombreux médias internationaux, au terme de cette lutte, lutte à mort, hélas, Bobby Sands et ses compagnons de lutte sont devenus de véritables symbole du combat des militants politiques contre l’emprisonnement, l’arbitraire policier, la rétention, (a fortiori sans statut de détenu politique mais le plus souvent selon le régime des « droits communs »).

C’est avec encore plus d’actualité que nous apparaît aujourd’hui le souvenir de la mort de Bobby Sands et de ses compagnons irlandais au terme d’une grève de la faim de plus de deux mois.

Et le lien entre Bobby Sands et ses compagnons, et les prisonniers palestiniens, est également historique, au cœur même de leurs histoires : ce sont tous et toutes des victimes du « glorieux » Empire britannique, de part et d’autre de la Méditerranée… L’Irlande ici et la Palestine là-bas, tous, « dommages collatéraux » de l’impérialisme britannique et de son infâme politique.

Lire la suiteHier Bobby Sands aujourd’hui Khader Adnan (video)

BPP : LE PROGRAMME EN DIX POINTS

LE PROGRAMME EN 10 POINTS CE QUE NOUS VOULONS – CE QUE NOUS CROYONS 15 OCTOBRE 1966       1 – Nous voulons la liberté. Nous voulons le pouvoir de déterminer la destinée de notre Communauté Noire. Nous croyons que les Noirs ne seront pas libres tant qu’ils ne pourront pas décider de leur … Lire la suiteBPP : LE PROGRAMME EN DIX POINTS

Le racisme des intellectuels

Par Alain Badiou, philosophe, dramaturge et écrivain

L’importance du vote pour Marine Le Pen accable et surprend. On cherche des explications. Le personnel politique y va de sa sociologie portative : la France des gens d’en bas, des provinciaux égarés, des ouvriers, des sous-éduqués, effrayée par la mondialisation, le recul du pouvoir d’achat, la déstructuration des territoires, la présence à leurs portes d’étranges étrangers, veut se replier sur le nationalisme et la xénophobie.

C’est déjà du reste cette France « retardataire » qu’on accusait d’avoir voté non au référendum sur le projet de Constitution européenne. On l’opposait aux classes moyennes urbaines éduquées et modernes, qui font tout le sel social de notre démocratie bien tempérée.

Lire la suiteLe racisme des intellectuels

« A diaboliser les musulmans, on crée des islamophobes »

Saïd Bouamama : « A diaboliser les musulmans, on crée des islamophobes »

Le score obtenu par le Front national lors du premier tour des élections françaises en a consterné plus d’un. Est-il le signe d’une islamophobie grandissante ? Ou reflète-t-il tout simplement une société française baignant dans des manipulations à la fois politique et médiatique ? Investig’Action a tenté de répondre à ces questions en rencontrant Saïd Bouamama, sociologue et militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France.

Lire la suite« A diaboliser les musulmans, on crée des islamophobes »

102 jours de grève de la faim pour rien !

 

Un article à propos de la grève de la faim menée à la VUB par 23 personnes sans papier.
(merci Marco Bertolini)
On ne lâche rien.
Manifestation ce vendredi 11 mai à Bruxelles, départ à 16h depuis la Bourse jusqu’au boulevard de Stalingrad.
Prélude à la Marche Européenne des sans papier qui démarrera le 2 juin.

Lire la suite102 jours de grève de la faim pour rien !

Ce ne sont pas les immigrés qui menacent la France, mais la xénophobie.

 

Pour le sociologue, ce ne sont pas les immigrés qui menacent la France, mais la xénophobie. Et la gauche devrait reprendre la main dans un débat en pleine dérive.

Eric Fassin (Audrey Cerdan/Rue89)

Eric Fassin, sociologue (Paris VIII) et chercheur à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris), travaille sur la politisation des questions sexuelles et raciales, et sur leurs articulations autour de la politique d’immigration. Depuis 2007, cette dernière est au cœur de son travail. Avec Michel Feher, leur collectif « Cette France-là » propose une contre-expertise en forme d’annales.

Lire la suiteCe ne sont pas les immigrés qui menacent la France, mais la xénophobie.

Il y a dix ans, le racisme et l’extrême droite ont tué mes parents

http://www.lesoir.be/zc/vignettes475x300/mediastore/_2010/mai/du_21_a_la_fin/_31_kenza_dr.jpg

Schaerbeek: Kenza Isnasni revient sur les lieux du drame 10 ans après

Description :

Le 7 mai 2002, les parents de Kenza Isnasni étaient abattu par un homme de 79 ans, partisan du Vlaams Blok. Le mobile du crime: racisme. 10 ans plus tard, Kenza Isnasni raconte ce qui s’est passé cette nuit là au 121 rue vanderlinden à Schaerbeek. Vidéo

Lire la suiteIl y a dix ans, le racisme et l’extrême droite ont tué mes parents

« Leur sort est entre nos mains »

 

Khader Adnan, vendredi 4 mai 2012

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah et que la paix et les béné­dic­tions soient sur le Mes­sager d’Allah

Chers peuples libres du monde. Chers opprimés et privés de leurs droits dans le monde. Chers amis de notre peuple, qui vous êtes tenus à mes côtés avec une conviction inébran­lable en la liberté et la dignité pour mon peuple et pour nos pri­son­niers qui lan­guissent dans les prisons de l’occupation.

Chers femmes et hommes libres, jeunes et vieux, gens ordi­naires et élites intel­lec­tuelles de partout – je m’adresse à vous aujourd’hui avec un élan d’espoir et de douleur pour chaque Pales­tinien qui souffre de l’occupation de sa terre, pour chacun d’entre nous qui a été tué, blessé ou empri­sonné par l’Etat ter­ro­riste qui nie tout ce qui est beau dans nos vies, même le sourire de nos enfants et de nos familles. Je vous adresse ma pre­mière lettre après ma libé­ration – en priant qu’elle ne soit pas la der­nière – après qu’Allah m’ait accordé la liberté, la fierté et la dignité. J’ai été un « détenu admi­nis­tratif » dans les geôles de l’occupation pendant quatre mois, sur les­quels j’ai passé 66 jours en grève de la faim.

Lire la suite« Leur sort est entre nos mains »

Révolution transfigurée

Que se passe-t-il en territoire étranger ? Pour un territoire étranger. Je parle du pays, mais aussi de l’autre du lieu. Je parle d’une autre pratique, pas seulement celle du sens ou du concept. Je parle d’un autre temps, passé et à venir. Et du présent qui surgit sous la forme d’une occupation. L’occupation du temps. Martin Luther King, Angela Davis, Jean Genet, une voix à New-York, Cornel West, Malcom X. Plutôt afro-américain, c’est venu comme ça. Et Genet n’y dépareille pas. La « brutalité » justement, et le romantisme, un romantisme. Qui charge. Quelque chose de révolutionnaire traversant les figures.

Réalisation : Frédéric Neyrat

Lire la suiteRévolution transfigurée