« Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

Jean Ziegler : « Les spéculateurs devraient être jugés pour crime contre l’humanité »

Les ressources de la planète peuvent nourrir 12 milliards d’humains, mais la spéculation et la mainmise des multinationales sur les matières premières créent une pénurie. Conséquence : chaque être humain qui meurt de faim est assassiné, affirme Jean Ziegler, ancien rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation. Il dénonce cette « destruction massive » par les marchés financiers. Des mécanismes construits par l’homme, et que l’homme peut renverser. Entretien.

Propos recueillis par Elodie Bécu

 

 

 

 

 

Lire la suite

Mehdi Ben Barka assassiné le 29 octobre 1965

C’est en recou­rant à la force armée et aux com­man­dos assas­sins, en impo­sant des dic­ta­teurs ou en déclen­chant des guer­res comme en Algérie et au Vietnam que le sys­tème impé­ria­liste pense se main­te­nir. C’est dans cet élan révo­lu­tion­naire de la Tricontinentale que se trouve la cause pro­fonde de l’enlè­ve­ment et de l’assas­si­nat de Ben Barka. Pour la même cause d’autres ont aussi été assas­si­nés. En 1965 : le pre­mier minis­tre d’Iran, Ali Mansour, est tué le 22 jan­vier ; un des chefs de l’oppo­si­tion por­tu­gaise, Humberto Delgado, le 13 février ; Malcolm X, le 21 février ; le vice-minis­tre de la défense du Guatemala, Ernesto Molina, le 21 mai. Che Guevara sera abattu le 9 octo­bre 1967, Martin Luther King le 4 avril 1968, Amilcar Cabral le 20 jan­vier 1973, Henri Curiel le 4 mai 1978…

Éliminer Ben Barka était devenu une exi­gence majeure dans la répres­sion inter­na­tio­nale des insur­rec­tions du tiers-monde, qui ne recule devant aucune igno­mi­nie.

Lire la suite

Un 11 septembre peut en cacher un autre

Le 11 septembre 1973, Salvador Allende, président démocratiquement élu de la République chilienne, fut assiégé dans son propre palais, la Moneda, au coeur de Santiago. Les putschistes étaient des militaires qui lui avaient juré obédience, et leur chef, Augusto Pinochet, avait été nommé par Allende lui-même au commandement suprême des forces armées.

Depuis la veille, comme par hasard, la marine chilienne et l’US Navy menaient ensemble des manoeuvres au large de Valparaiso.

Lire la suite

Les pauvres, entre mépris et dignité – Faire renaître les cultures populaire

Intervention de Jérémie Piolat, philosophe, le 25 juillet 2012. La communauté Emmaüs-Lescar-Pau et le journal d’analyse politique le Sarkophage ont co-organisé les 24 25 26 juillet 2012 le premier Forum mondial de la pauvreté sur le thème – Les pauvres, entre mépris et dignité – Faire renaître les cultures populaires –

Lire la suite

La colonisation a commencé ici

http://lectures.revues.org/docannexe/image/6259/boo.gif
Dans Portrait du colonialiste(La Découverte, 2011), Jérémie Piolat démontre que les non-Occidentaux ne sont pas les seules victimes de la violence et des destructions du colonialisme. Bien au contraire : pour que le capitalisme conquérant puisse triompher partout, il aura fallu que la spoliation fasse ses armes ici, contre les cultures populaires d’Europe de l’Ouest. Et les conséquences de ce ravage se font encore douloureusement sentir, ici et aujourd’hui. Entretien avec l’auteur.

Lire la suite

Le Dessous des Cartes : les mémoires du racisme

source : Le Dessous des Cartes, le 03/07/2012
Encore aujourd’hui, la croyance selon laquelle l’humanité serait divisée en races, et que certaines d’entre elles seraient inférieures aux autres, est à l’origine de nombreuses tensions et discriminations. De la traite noire à l’apartheid en passant par les théories scientifiques du XVIIIe siècle, Le dessous des cartes s’interroge sur la persistance du racisme et attaque les idées reçues de cette construction culturelle et politique.

Lire la suite

« Décoloniser l’Europe »

par Houria Bouteldja, porte parole du PIR

Cela fait plusieurs années que notre organisation, consciente de l’enjeu politique immense que constitue l’espace politique européen, s’est investie dans la construction de liens militants à l’échelle européenne. Grâce à ces efforts et à ceux de militants de différents pays d’Europe il a été possible d’organiser avec succès cette Première conférence du réseau décolonial européen qui s’est tenue les 10 et 11 mai 2012 à l’Université Complutense de Madrid. Ci-dessous, nous publions l’intervention de Houria Bouteldja, porte-parole du PIR,en clôture de la première journée de débats, consacrée à définir la perspective décoloniale.

Lire la suite